Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lolbee

  • : Lolbee
  • Lolbee
  • : Je souhaite simplement, à travers ce blog, faire partager ma passion, la course à pied. J'aime non seulement courir mais également tout ce qui l'entoure, l'atmosphère des courses, les rencontres diverses et variées, l'effort fourni durant les entraînements et son lot de souffrances, les sensations particulières ressenties lors des longues distances, le bien-être des arrivées, l'émulation, les encouragements.....une grande famille la course à pied !
  • Contact

Mes modestes chronos

 

5 km   21'57'' (septembre 2012)

10 km  43'43'' (septembre 2012)

Semi  1h39'04'' (mars 2014)

Rechercher

Dernières Compétitions

Semi-marathon de Nogent-sur-Marne

1H39'04''

 

10000m Lille

43'43''

 

Trail des Hauts-Forts

3H59'24'' 

 

Triathlon découverte Fontenay-Sur-Eure (250/8/2.7)

51'55''

 

3000m piste Saint-Maur

12'39''

 

Semi-marathon de Troyes

1H39'31''

 

3000m piste Antony

12'41''08

 

3100m Cross Mureaux

12'22''

 

2910m Cross Choisy-le-Roi

15'18''

 

3165m Cross Champigny

13'27''

 

3500m Cross Sucy-en-Brie

14'43''

 

Foulées de Bonneuil

24'21''

 

5181m La Maisonnaise

23'03''

 

5000m La Corrida de Villejuif

22'34''

 

Semi-marathon du Val d'Europe

1H44'17''

Pages

Catégories

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 11:53

                                           

                                                   27710.jpg

 

Test :

 

Mes vieilles trails étaient plus que mortes, je me suis donc offert le nouveau modèle femme de chez Adidas, la Adidas Response 17W version Printemps-Eté 2011 rose et verte ultra flashy…..on se croirait dans un magasin de prêt-à-porter…

Bref…étant donné que mes chaussures de course Adidas Adizero me conviennent parfaitement, j’ai repris la même marque, la même pointure et je les ai testées durant les Foulées du Moulins.

J’ai été très satisfaite de manière générale, au niveau de la tenue et du confort RAS, l’amorti est très bon ; le parcours était très « caillouteux » et je ne l’ai pas réellement ressenti au niveau des pieds, les irrégularités du terrain étaient très atténuées. Le seul reproche que j’aurais à faire est leur poids, je les trouve un peu lourdes et cela m’a un peu gêné notamment pour les relances, j’avais l’impression d’avoir du plomb dans mes chaussures…

 

 

Conclusion :

 

Ce sont de bonnes chaussures pour les trails accidentés, elles sont stables. Une chaussure plus légère et plus dynamique serait préférable pour les trails plus « faciles » avec de la relance.

 

 Amorti : 8/10

 

 Confort : 7/10  

 

 Maintien : 7/10  

 

 Esthétique : 9/10 (je les trouve un peu « pétantes » mais très jolies !)

 

 Dynamisme : 6/10 (peut être un peu lourde, malgré qu’il soit indiqué qu’elles ne font que 280g)

 

 Prix : 6/10 (95€, un peu chères par rapport au modèle noir à 60€)

 

 

Technologies :

 

·         ClimaLite : évacuation de la transpiration pour un maintien au sec et un meilleur confort.

·         AdiLite : adiLite, semelle de propreté plus confortable et légère.

·         GeoFIT : geoFit™, un chaussant qui épouse la forme du pied, en respectant les zones anatomiques clés, pour un confort inégalé. Mousse intérieur thermoformable.

·         ClimaCOOL : CLIMACOOL® pour une excellente ventilation du pied et 30% d’humidité en moins.

·         AdiWEAR : Caoutchouc carbone dont les semelles sont composées pour une grande résistance à l'abrasion.

·         AdiPRENE+ : adiPRENE+ pour une propulsion efficace de l’avant du pied, l'inverse de l'adiPRENE à l'arrière puisque l'adiPRENE+ offre un énorme rebondi sur l'avant du pied pour un maximum de dynamisme.

·         AdiPRENE : adiPRENE pour un meilleur amorti et une protection du talon contre les impacts. Absorbe les forces verticales lors de l'impact au sol.

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 15:53

 

 

En ce premier mai ensoleillé, je n’ai pas couru la course du muguet à Cergy-Pontoise comme l’année dernière, mais, fidèle à mes sensations, je me suis réinscrite à un trail, nommée course nature par l’organisation mais que je nommerai « trail » étant donné le parcours….

 

Je me suis donc rendue à Breuillet, petit commune du 91 près d’Arpajon, en compagnie de Magali (le covoiturage c’est bon pour la planète !) pour le 10ème anniversaire des « foulées du Moulin ». 2 parcours au choix, un 10 km et un 20 km….

 

Etant donné que je suis un diesel j’ai opté pour le 20 km même si je savais que j’allais souffrir (la sortie de jeudi dernier a été la sortie de trop, ma jambe gauche ne me lâche plus…).

 

                                    Plan-2020-20Km.jpg

 

                                    20-20km.jpg

 

L’inscription se passe à merveille, du café est prévu au départ et il n’y a pas la queue aux toilettes….(fait rarissime…). J’ai mis mes nouvelles trails roses pétantes (les Adidas Response trail 17W), ce qui permet aux 3 autres traileurs que nous devions retrouver de me reconnaitre facilement. Cette course est parfaite pour les tester, elles sont un peu lourdes mais tant pis, il faut bien les « faire » un jour….

 

 

                                     adidas-response-trail-17-w-printemps-ete-2011-chaussures-fe.jpg

 

                                            photo-copie-3.jpg

 

On rejoint peu de temps après la ligne de départ, il est 9H et il nous semble voir un flot de coureurs partir, ce doit être le 10km, nous nous rapprochons donc de la ligne et 10 minutes plus tard, nous partons…. après 20m de course, les organisateurs nous hurlent dessus… nous nous sommes trompés, c’est le départ du 10km, pas du 20km……bref, la honte ….tous les autres se marrent… 

 

9h15, cette fois, c’est le bon départ, on s’engage pour à peu près 4 km de faux plat montant , que mes jambes me font mal !!! Je regrette déjà les verres de vins dégustés la veille. je suis assez régulière dans mes passages, 5min au kilo jusqu’à la première monté qui est ….fatale…je pense même à abandonner tellement j’ai mal ; le parcours est superbe mais je souffre et il fait beaucoup trop chaud. Nous pénétrons dans la forêt, le sol est très sablonneux, ce qui ne facilite pas notre ascension, je suis en nage au kilomètre 5…allez, plus que 15…nous dépassons pas mal de coureurs en souffrance, je regarde leur dossard et je m’aperçois qu’il s’agit en fait de coureurs du 10km ; s’ensuit un grande descente tortueuse et pas évidente à cause du sable, des cailloux et surtout des multiples racines qui jonchent le sol..

  

                                     _00148-copie-1.jpg

 

Les parcours entre le 10km et le 20km diffèrent au kilomètre 8, j’ai la tentation de suivre ceux du 10km en bifurquant à gauche mais mon orgueil reprend le dessus et je m’accroche ; nous passons ou plutôt grimpons le kilomètre 10 et je commence seulement à me sentir bien (« bien » est un bien grand mot…) ; le gros hic c’est que ma poche à eau, enfin plutôt le bout qui doit en principe permettre d’avoir de l’eau est cassé et donc impossible de boire …je meurs de soif et j’ai laissé passer 2 ravito….on arrive enfin au fameux « rocher », tout le monde marche et crache ses poumons, impossible de faire autrement, c’est très dur de relancer une fois arrivés au sommet. On est maintenant au kilomètre 15 et ça descend pas mal, l’arrivée est proche, le bruit de la fanfare se rapproche, je n’en peux plus, je donne mes dernières énergies et franchis la ligne en 1’52’’53 (1’53’’03 retenus…), je boîte énormément (aujourd'hui encore ), ce trail m’a achevée. On nous remet un sac, un bracelet éponge, je rejoins les autres qui sont arrivés juste avant moi (on est tous arrivés dans un rayon de 5 minutes), après avoir bu 3 litres d’eau et mangé 5 bananes, on assiste aux remises des récompenses du 10km pendant que les résultats du 20km sont affichés. En plus des podiums classiques, en l’honneur du 10ème anniversaire des foulées, les 15 premiers hommes et 15 premières femmes sont récompensés…on me remet un sac de rugby….

 

 

Conclusion :

 

Un trail très varié : sable, cailloux, chemin, bitume, …

Un trail très technique : très peu de plat au final

Un trail très bien organisé : bénévoles très présents et motivés avec toujours un mot d’encouragement, ravitaillements abondants (tous les 5km)

= Un trail très bien réussi

 

 

1’53’’03 (10,61 km/h)

160ème / 268 arrivés

12ème féminine / 37

5ème SEF / 9 SEF

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 11:34

 

                                                    lafuma-speed-t-2

 

 

 

Test :

 

A l’occasion de la « Veillée de Pâques », course d’orientation (avec des chocolats de Pâques à la fin) organisée par TEAM OUTDOOR, j’ai pu tester durant 45 minutes dans le bois de Vincennes la dernière nouveauté de Lafuma pour les trails : la SPEED TRAIL.

 

Ma première impression, un chausson… qu’on est bien à l’enfilage !! J’ai pris exactement la même pointure que pour mes Adidas, 382/3 et c’est parfait !

Elles sont très légères (elles font 270g mais j’aurais parié moins ! ) et faciles à lacer grâce au double serrage très pratique qui ne se desserre pas pendant la course.

 

Le parcours consiste à faire le tour su Lac Daumesnil par la droite (côté foire du trône), rejoindre Saint-Maurice par l’avenue de Gravelle, prendre sur la droite les escaliers (les descendre puis les remonter), rejoindre le kiosque près du lac de Gravelle, rejoindre le lac Daumesnil par le GR 14 (mais nous avons emprunté à la place à un joli petit sentier étroit, parfait pour les accélérations ) et rejoindre le magasin.

 

Nous sommes une équipe de 6, je suis la seule fille et on démarre assez vite. Au niveau du confort, ce n’est pas trop cela….mon tendon d’Achille tire déjà au bout de quelques centaines de mètres , elles sont un peu rigides à l’arrière, de plus à plusieurs reprises ma cheville va riper , donc pour les chevilles fragiles je ne pense pas que ce soit le meilleur modèle. En revanche, lorsque nous avons accéléré sur sentier étroit, elles ont bien répondu , malgré leur légèreté, l’amorti est bon (sur courte distance et coureur léger). A noter cependant qu’elles ne sont pas imperméables.

 

 

Conclusion :

 

Lorsque j’ai rempli la fiche d’appréciation de TEAM OUTDOOR je n’ai pas mis de super notes sur les critères énoncés…en gros, mes critères perso et notes sont : 

 

   Amorti : 8/10

 

  Confort : 5/10 (8/10 à l’enfilage mais 2/10 en course)

 

  Maintien : 4/10 (attention aux chevilles !!)

 

  Esthétique : 5/10 (perso je les trouve assez moches et les couleurs ne me plaisent pas)

 

  Dynamisme : 9/10

 

  Prix : 7/10 (100€, pas mal mais j'ai vu moins cher)

 

Je trouve que ce sont de bonnes chaussures dynamiques pour les trails courts avec de la relance et pour les coureurs légers mais personnellement, ce modèle ne me plaît pas, surtout à cause de la douleur ressentie au tendon d’Achille au bout de 5 minutes de course et à cause de la mauvaise tenue au niveau des chevilles.

 

 

Caractéristiques :

 

  • Tige : mesh 3D
  • Pare-pierres avant rubber print
  • Système de laçage ajustable Twin Lace®
  • Doublure : mesh 3D
  • Première de propreté : semelle Lafuma amovible en EVA dotée de sa nouvelle technologie Well-Doing
  • Semelle intérieure : amorti en EVA
  • Système Stabiflex
  • Semelle extérieure : VIBRAM® VITESSE caoutchouc
  • Taille : homme : 39 à 47, poids 320g en 41
  • femme : 36 à 42, poids 270g en 38
  • Coloris : homme : orange com, classic blue
  • femme : gris perle, orange com
  • Prix : 100€

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Entraînements
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 14:47

 

Avant la course : il fait beau mais frais !

C'est José à gauche en jaune fluo, l'autre binôme

 

                                              BA-20-6-.jpg

 

 

Debrief avant le départ :

 

                                              tout-le-monde.jpg

 

 

Juste avant le départ : les 2 mecs derrières, Damien et Jérome sont en train de vérifier le VTT de mon binôme qui fait des siennes   ...

 

                                              C-20-7-.jpg

 

 

L'arrivée en 1'15''38....pouahhhh la tête fatiguée !!!!

Damien mon binôme en vélo, présent également sur le trail de Cheptainville...

 

                                              J-20-5-.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 10:25

 

Départ dans les champs de colza....ça pue !!! 

 

                                   Mail_DSC_4807-copie-1.jpg

 

 

L'arrivée...le dossard en vrac

 

                                                      Mail_DSC_5009-copie-1.jpg

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 11:17

 

Ce WE fut WE sportif chargé avec au programme 2 courses très nature : le Trail de Cheptainville (16km) et le lendemain, le Run&Bike de Verneuil l’Etang (15km)

 

J’ai couru le trail de Cheptainville avec Damien qui m’a servi de lièvre un bon moment et grâce auquel j’étais à la troisième place féminine également un bon moment. Le départ est lancé à 9H00, ceux du 28km étant parti 15 minutes avant et ceux du 9km partant 15 minutes après nous. L’organisateur nous indique tout de même que le balisage a été un peu « vandalisé » et donc qu’il faut bien faire attention…

 

On démarre encore à travers les champs de colza (c’est fou ce qu’il peut y en avoir comme champs de colza) et ça pue toujours autant, mais rapidement, on grimpe dans la forêt et c’est parti pour quelques kilomètres sur des sentiers de motocross, le terrain est hyper irrégulier, il faut faire vachement attention aux appuis, mais c’est très sympa ; mon rythme est bon, j’apprécie le parcours.

 

Avec Damien, on va ramasser une vingtaine de code barre accrochés initialement aux dossards mais qui s’arrachaient facilement !!!  Arrivés au kilomètre 10 à peu près (en 50 minutes), je vais dépasser la deuxième féminine que je reconnais aussitôt, elle a participé la semaine précédente au semi de Draveil, on engage bien évidemment la discussion et Damien prend le large lorsqu’on commence à parler chiffons… Tout se passe bien jusqu’à ce qu’en bas d’une descente un organisateur nous indique que ce n’est pas le bon chemin et qu’il faut donc remonter….arffff !!! Allez, on grimpe, j’arrive à courir mais je me tue…arrivés en haut on doit être une trentaine de coureurs à ne plus savoir où il faut aller…on nous indique qu’il faut redescendre….mais c’est quoi ce bordel !!!!!    L’autre féminine n’était pas remontée aussi haut que moi, du coup, elle prend beaucoup d’avance… je suis un peu démotivée, j’étais super bien, je pensais faire et bon chrono et là, avec cette erreur de parcours, ce temps perdu, je suis un peu découragée . Et bientôt arrive l’épreuve de la corde et là, on se retrouve avec ceux du 9 km (non chronométré) et c’est la galère, ça bouchonne un max ….puis la carrière de sable à grimper, ça va, c’est sympa, on repart pour les quelques kilomètres qu’il nous reste et je reprend un bon rythme, un coureur me dit qu’il en est à 18 kilo et qu’il reste environ 1 kilomètre à parcourir (donc le 16km sera finalement un 18 ou 19 km…) je redépasse la féminine du semi de Draveil, j’en ai une autre dans mon point de mire mais je n’arriverai pas à la dépasser (je suis 2 secondes derrière elle….) je termine 4ème…….trop déçue…et petit carton jaune pour l’organisation….NEXT !

 

 

 

                                                                      9OWouet5

 

Le lendemain matin, Run&Bike au programme, les jambes vont bien, ma sciatique à peu près aussi, ça tire mais ca va tenir…. (mes médicaments sont miraculeux…même si j’augmente les doses au fur et à mesure car le corps s’habitue trop vite à ce genre de drogue…), c’est parti pour encore 1H de route en ce dimanche matin ensoleillé pendant que d’autres font la grasse matinée !

 

Je retrouve rapidement José (2ème binôme) et Damien (mon binôme) accompagné de son ami Jérôme (2ème binôme) qui ont assurés  ; ils ont ramené les 2 vélos démontés, donc hop hop !! On s’inscrit et on remonte fissa les VTT, puis graissage, gonflage, testage,…..celui de mon binôme est en mauvais état et Damien a peur pour les 15 km…..mais non ! Je positive et lui dit que ça tiendra !! Il le faudra de toute façon

 

Le départ des coureurs se fait 400m plus loin, nous nous y rendons avec José en petit footing, mes jambes me font mal….C’est parti !! Ça démarre vitttteeeeee !!!!!!! bon ba je suis le flot et je retrouve Damien plus bas. Le parcours est vraiment très sympa, super diversifié, beaucoup de bénévoles sont présents sur le parcours, j’ai pris un bon rythme (14km/h) sachant que l’on va intervertir les rôles tous les 5 kilomètres ; arrive le 5ème kilo et là, c’est le drame… !!! Impossible d’atteindre les pédales je suis trop petite !!!!!!!   . A 2 reprises on essaiera de me faire monter sur ce satané vélo, mais il faut se rendre à l’évidence, je n’y arriverai vraiment pas. Du coup il faut que je me fasse les 15km seule….sachant que je me suis un peu grillée car j’ai carburé sur cette première partie et qu’en plus on a perdu beaucoup de temps et d’énergie à vouloir changer de rôle….

 

Je m’accroche et je garde le rythme, le paysage est magnifique heureusement, je prends beaucoup de plaisir à courir aux côtés de Damien qui me fait la discussion, ça passe le temps et même à 12,5km de moyenne j’arrive à avoir une discussion, je suis contente. Avoir quelqu’un en VTT à côté est hyper stimulant ! On pénètre dans un sentier très étroit, Damien devra même descendre du vélo à un moment. On continue tranquillement, on entre en ville, je me sens bien et on nous annonce qu’il ne reste que 300m…..QUOI !!!!! Impossible !!!! J’ai pas envie de m’arrêter moi !!! je regarde le chrono : 1H14…..trop bien ça…j’ai donc fait du 12km/h de moyenne avec toutes ces péripéties et un parcours pas linéaire du tout…..je suis trop contente (même si 5 kilomètres de plus m’auraient bien plu). On franchit la ligne d’arrivée en 1H15, on nous remet un sac avec comme cadeau soit une gourde, soit une casquette, j’ai la chance d’avoir eu les 2 ! Une petite rose jaune pour moi et je fonce aux ravitos m’engloutir 10 verres d’eau….je suis en nage, c’était génial !

 

 

Résultats et photos de ce WE chargé bientôt en ligne…

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 10:41

 

                                                             course-copie-1.JPG

 

 

Suite à mon RDV avec le chir, il s’est passé pas mal de choses…..grossièrement dans l’ordre, il m’envoie faire tout un tas d’analyses complémentaires pré-op et me change mon médicament pas efficace contre du Lyrica® qui est un antiépileptique indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques et centrales chez l'adulte. Je dois dire que j’étais dubitative quant à l’efficacité de ce nouveau traitement mais aujourd’hui je peux le dire, il fonctionne assez bien sur moi et me permets de courir un peu…

Tous mes zamis s’étaient inscrits au dimanche 17/04 aux 10km de la Balade des Chênesd’Antan de Draveil et pas moi   …….., or en plus du 10km se déroulait un semi  avec en prime à la fin des épreuves un buffet géant offert par un traiteur (qui nous offrait également ses locaux…)

 

  link

 

 …bref, toutes les bonnes excuses pour s’inscrire. En plus de cela, j’avais couru le mercredi sans trop souffrir alors autant essayer de se faire plaisir….et profiter du soleil !!

 

Le parcours semble très plat et s'effectue en 2 boucles quasi similaires à travers des sentiers.

   

 

                                           parcours-copie-1.JPG

 

 

Je me suis inscrite la veille sur place pour gagner du temps en y récupérant mon dossard. Le lendemain, debout à 6H45, j’ai pris mon fidèle petit dej pain grillé et confiture de fraise (pas de café, trop diurétique !!!!), j’ai filé sous la douche et sauté dans mon short et tee-shirt aux couleurs de la course (port obligatoire pour le tirage au sort des 2 VTT) pour arriver à Draveil vers 8H00.

 

Arrivée un peu en avance (mais pas trop finalement) j’ai discuté quelque instants (sur le chemin des toilettes) avec un retraité, anciennement champion de l’Essonne (mais je ne sais plus sur combien…..), venu pour encourager ses copains, je le retrouverai un peu plus tard, à mi-parcours et sur la ligne d’arrivée.

 

8H30, je rejoins ma voiture pour me déshabiller (…pas totalement !!) et j’hésite longuement à prendre ou pas ma ceinture porte-bidon. Finalement je la prends, au pire, je la balancerai à mi-parcours à mes amis…

 

9H00….pan…c’est parti mon kiki !!! bon je démarre doucement, je suis au 5’30’’ au kilo , c’est pas terrible mais j’ai un peu mal et surtout les jambes sont dures….2 coureurs me taquinent sur ma gourde avant de me dépasser…. ba quoi je bois beaucoup quand je cours moi !!! on enchaîne les longues lignes droites, tantôt sur bitume, tantôt sur la terre, je m’ennuie un peu, c’est tout plat, pas grand-chose à regarder , personne véritablement à mon allure pour discuter….bref je ne m’amuse pas trop alors j’essaie de me concentrer sur le chrono et faire des stats à chaque kilo, mon rythme est très régulier….aujourd’hui je ne me rappelle plus trop mes temps mais il me semble passer le 10ème kilomètre en un peu plus de 50 minutes.

 

Juste avant le ravito de ce 10ème kilomètre, je vois mes amis pas loin, ils me guettent, je leur fais un grand signe, ils m’encouragent en me disant que je suis bien…et oui c’est vrai, je n’ai mal nulle part, je suis bien dans les temps (enfin je n’ai pas d’objectif alors je ne sais pas trop ce que je veux dire par « bien dans les temps » …), j’ai le temps de leur dire que le parcours ne me plait pas du tout……Dom m’accompagne un peu et me lâche au kilomètre 10 ; à partir de là, je vais être suivie ou précédées (on joue à je te dépasse, tu me dépasses) par 2 coureurs dont un du club de Sucy ; nous passons le kilomètre 12 en 1H….c’est top ! allez, on renchaine sur le même parcours….c’est gonflant les boucles…..

 

Je commence à souffrir au km15 , mais ces souffrances n’ont rien à voir avec ma pathologie, ce sont de vraies souffrance de course, mes cuisses et mes fesses me font mal….ça fait du bien (oui oui je suis maso) de retrouver ces sensations de brûlure dues à l’effort fourni !  Quelques instants plus tard, je double un coureur, mais pas n’importe lequel, un de ceux qui m’avaient taquinée au début de la course ; je lui propose à boire (juste pour rire) il me dit qu’il souffre des pieds, nous faisons un bon bout de chemin ensemble, on discute peu car on a de plus en plus mal, la légère monté sur la première boucle me parait beaucoup plus difficile la deuxième fois mais j’accélère et prend pas mal d’avance, nous rattrapons un autre coureur mais finalement  il va décrocher et je me retrouve avec ce nouveau coureur pour finir les 3 derniers kilomètres. Qu’ils sont durs !!! Je sens bien que je ralentis un peu…mais je pense finir sous les 1H50 alors je tiens bon !

 

Enfin on sort du bois, on retrouve la route et le bitume (ça fait du bien ce changement de terrain !)

 

arrivee.JPG  arrivée bis

 

ainsi que les encouragements sur les derniers 800m, je finis en accélérant légèrement….1H49"07…. je suis….fatiguée…..je sers la main du coureurs avec qui j’ai lutté sur la fin et retrouve le papa d’Angy venu nous soutenir et prendre des photos !!! Ça fait vraiment du bien de voir une tête connue à l’arrivée !!

 

 

                                  arrivee-ter.JPG

 

Je discute 5 minutes en buvant, un bisou à Océ et sa copine et je repars chercher ma popine en mode récupération active. Je la retrouve 1,5km plus loin (ça me fera donc 3 kilo de récup, c’est bien) et l’encourage à tenir bon.

                                    Angy-et-moi.JPG

 

 

Je sais que ça fait du bien sur la fin d’avoir quelqu’un à qui s’accrocher…elle finit en sprint en 59 minutes, et nous rejoint tout sourire…BRAVO !!!! Allez, maintenant, à la bouffe !!!!

 

Bon c’est un peu la pagaille, il y a vraiment beaucoup de monde (et que des goinfres ma parole !!), finalement, je réussi à sortir de la bataille avec du pain, de la salade, une part de tarte aux pommes, une part de gâteau aux fruits et un verre de vin !  Je rejoins les autres et comme tout le monde on se fait un petit pique-nique par terre rapidos car c’est maintenant le tirage au sort pour la remise des 2 VTT…que nous avons évidemment perdu….  Mais comme dit Angy, c’est une bonne occasion pour revenir l’année prochaine (et peut être la seule car le parcours…..berk).

 

Bref, mise à part la monotonie du parcours, c’est une course bien organisée avec un buffet hyper sympa qui s’est déroulée ce dimanche 17 avril sous un grand soleil. Une excellente matinée avec tout l'équipe !!!

 

                                  toute-l-equipe.JPG

 

Une fois rentrée, j’ai sombré dans un profond sommeil de 2 heures et je me suis réveillée sans aucune douleur (sauf les jambes raides mais ça, c’est un peu normal) ; ce matin, idem, pas de douleur de sciatique ou de cruralgie… …to be continued….

 

                                  Angy-et-moi-2.JPG

 

 

1’49’’07 (11,55 km/h)

228ème / 348 participants

15ème féminine / 60

9ème SEF / 18

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 14:30

 

Pendant que certains s’élançaient une heure plus tôt sur le marathon de Paris, nous (je dis bien « nous », les autres et moi…) avons pris le départ pour le Trail du Tacot Briard.

 

                                   trail.jpg

 

Marre de tourner en rond, d’engueuler tout le monde, d’être de mauvaise humeur, de chouiner sur mon sort ; je me suis donc avalé 2 dextro et hop, même pas mal, c’est dans la tête, la sciatique tu vaincras (ou tu t’écrouleras) et je suis partie pour 1H15 de route pour rejoindre Sablonnières, petite commune du 77 où est situé le départ de ce trail de 15km, repéré la veille sur internet....WARRIOR  !!!

 

Il fait super beau et la journée s’annonce bien chaude  même si à 7h30 il ne fait que 6 petits degrés dans la campagne profonde !

 

J’arrive à 8h30 à Sablonnières, un champ fait office de parking comme sur de nombreux autres trails, c’est vachement pratique ! Sauf que là, le retrait des dossards est à 800m et le départ encore 800m plus loin lui aussi….. bon ça permet de chauffer les muscles au moins... Je m’inscris en 5 min pendant que des bénévoles font des sandwichs au fromage de Brie pour l’après course  ; je récupère le polo technique taille XL pour mon pôpô car comme d’hab, le S ou XS est beaucoup trop grand et ne me servira à rien sauf à me faire une chemise de nuit tip top glamour…

Pas le temps de trainer, je fais ma pause pipi, je me mets en tenue (le short et les lunettes de soleil sont de sortie) et direction la ligne de départ. Les traileurs du 30km partent 10 minutes avant nous, on crame déjà sous le soleil, ils vont souffrir, je pense aussi aux coureurs du marathon de Paris qui eux aussi risquent de souffrir sous la chaleur…

 

L’organisateur nous invite à nous rapprocher du départ (nous sommes 124), il nous indique le balisage, blabla, baba et annonce 2 passages techniques puis le départ est lancé.

Je me suis placée tout derrière car je compte faire ce trail à la cool et je ne veux gêner personne (et surtout je n’ai pas couru depuis…..pffffiou………et j’ai 5kg en trop…).

 

Le départ commence par une légère monté et nous nous retrouvons rapidement dans la forêt sur un sentier étroit où il est difficile de dépasser ; mon genou me fait souffrir mais j’essaye tant bien que mal de penser à autre chose...quand je n'y arrive pas, je compte...1..2..3..4....etc... ça peut paraitre débile mais ça m'aide... mais le plus souvent, pas le temps de penser en fait, on attaque déjà la première côte, franchement pas facile mais je tiens bon, je cours ; puis c'est un enchainement de montés-descentes (tout le monde marche maintenant dans les montés) bien casse pattes ! Je ne commence à me sentir bien dans la course qu’au bout du 5ème kilo environ. Le premier passage technique (le deuxième le sera aussi) est une descente hyper boueuse, c’est plein de flotte (je comprends rien du tout car il a vraiment fait beau ces derniers jours et j’ai du mal à comprendre comment cela est possible…), je ne suis vraiment pas à l’aise en descente, ça ne change pas, je ne parviens pas à garder l’équilibre en courant sur les bas côtés glissants et je me ridiculise en me raccrochant aux arbres pour ne pas tomber, on dirait une guenon blonde . Bref je perds du temps et la féminine que j’avais dépassée dans la monté me double dans la descente rrrrrrrrr !!!! …elle va au moins 2 fois plus vite que moi….faudra vraiment que je travaille ce point là à l’avenir !! Mon orgueil en prend un sacré coup alors je décide d’y aller franchement (mon esprit de compétitrice revient à ce moment là)  et telle mimi-cracra je saute allégrement dans la boue aspergeant au passage les autres coureurs  ; c’est beaucoup plus facile et moins risqué en fait !…je suis pleine de boue mais j’ai réussi à redoubler tout le monde et en plus la boue c’est bon pour la peau !

 

(photo de mes jambes pris à l'arrivée après avoir retiré mes chaussettes....berkkkkk !!!)

 

                                  cracra.jpg

 

Ensuite je suis entrée dans ma phase « plénitude », donc le parcours est un peu flou, je me rappelle avoir marché dans les montés (en respirant comme un buffle), traverser à bonne allure des champs verdoyants, avoir failli tomber en m’accrochant à une souche (et avoir hurlé un « puta… » dans la forêt), avoir traversé un champs de colza (ça pue le colza…), avoir zappé le ravito du 10ème km car je me sentais super bien. A ce moment là, même si je sentais la douleur monter dans ma cuisse et dans l’aine, j’étais tellement dans la course que j’arrivais à prendre du plaisir, mes jambes avançaient toutes seules, instant d’extase ! D’autant plus que d’autres coureurs que je venais de doubler discutaient du parcours et selon l’un d’entre eux, s’en était fini des montés, plus que des descentes jusqu’à l’arrivée…..j’étais super heureuse et j’ai même carrément accéléré tellement je me sentais bien, doublant de nombreux traileurs ; mais j’aurais du me méfier car en fait il restait 3 "petites" montés bien dures sur la fin ! Mais bon, tout le monde était mort et il était impossible de les gravir en courant.

 

Avant cela, dernière descente technique dont je suis plutôt fière car je l’ai bien gérée, sans ralentir, en déroulant ce qu’il faut ; puis sortie de la forêt et petit coucou au photographe.

 

course.JPG  course-2.JPG

 

Il reste 2-3 km, je garde le rythme ; les 800 derniers mètres se font en descente, je lâche tout, double un dernier coureur et petit sprint à l’arrivée. On me prend mon dossard et on m’annonce 3ème SEF….cool …..une bouteille d’eau et un sandwich au Brie plus tard, je me dirige vers la salle des fêtes pour la remise des récompenses, et là on nous annonce qu’il n’y a pas assez de coupes …je me retrouve avec une médaille mais je m’en fous, je suis trop contente d’avoir bien géré ma course et la douleur qui maintenant, une fois arrêtée, me fait atrocement souffrir… bien fait pour moi…allez c’est reparti pour 1h15 de route en sens inverse…

 

 

J’ai trouvé ce trail vraiment sympa, faudra que je teste la version 30km l’année prochaine ! La seule chose que je regrette c’est de n’avoir trouvé personne pour me tenir compagnie durant ce trail….moi qui d’habitude raffole de ces « rencontres » sportives, là, personne au même rythme que moi donc personne avec qui faire la causette.

 

 

podium.JPG

 

 

podium-2.JPG

 

 

1h34' (9,38 km/h)

5ème féminine / 28

3ème SEF 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 11:10

 

L’EMG (examen pas agréable du tout par ailleurs.....) a bien confirmé ce que pensait le rumatho à propos de ma lyse isthmique :

 

« Présence d’une assez nette dénervation de l’ensemble des muscles explorés davantage prononcée pour les muscles Péronier Latéral et Pédieux sans ralentissement des vitesses de conduction motrice et sensitive, ce qui est en faveur d’une atteinte neurogène compatible avec une souffrance pluriradiculaire L4-L5-S1 plus prononcée pour la composante L5 gauche »

 

Bref, les nerfs ont mal et c’est bien mon spondylolisthésis (voir explication plus bas mais en gros, c’est une vertèbre qui glisse – ceci étant du à la lyse isthmique- et vient donc comprimer le ou les nerfs présents), jugé bénin par de nombreux médecins, qui est la cause de mes souffrances.

 

link

 

Etant donné que j’ai déjà donné dans le traitement médical, et ce, depuis plus de 18 mois (AINS, infiltrations, corticoïdes, kiné, osteo,…) il reste donc une alternative : souffrir ou opérer

 

 Souffrir : cette option suppose chronologiquement de me gaver d’antidouleurs jusqu’à la fin de ma vie, d’arrêter le sport, de commencer les antidépresseurs et de finir à Sainte-Anne…

 

 Opérer : cette option me plait bien (même si je connais beaucoup de réfractaires au mot « opération » dans mon entourage) même s’il ne peut pas m’être garanti à 100% que je pourrai recourir un jour sans douleur…de plus la convalescence est un peu longue (4 mois).

 

Je choisis donc cette deuxième option. Je n’ai pas encore les détails de cette opération mais globalement c’est ça :

link 

 

Les délais pour obtenir un RDV avec un chirurgien orthopédique sont très très long  (enfin je trouve mais tout est relatif), mi-mai pour Beaujon et la Pitié, mais j’ai réussi à avoir un RDV plus tôt à Mondor, le 12 avril….ya plus ka !

 

Repost 0
Published by lolbee - dans blablabla
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 17:44

 

Vendredi, j’ai effectué comme convenu mon petit tour chez le podo qui lui m’a confirmé que j’avais certainement une TFL (syndrome de l’essuie glace) pour ma douleur externe au genou gauche et penche pour un problème de dos en ce qui concerne ma douleur chronique au niveau interne du genou gauche..bref il m’a corrigé mes anciennes semelles pour que je les mette dans mes chaussures de ville, à porter TOUS LES JOURS et il me fait de nouvelles semelles pour mes running qui sont une taille, deux tailles au dessus de mes anciennes. Je dois les récupérer jeudi seulement….allez on est plus à une semaine près…..

 

Samedi et dimanche, petit WE à Londres avec les zamis où on a bien marché et mon genou gauche à chanté….pas de glaçage le soir à l’hôtel (pas de congel…)…..un délice …sinon, le we était super bien même si que j’aurai préféré pouvoir faire un petit footing matinal dans Hyde Park…En revanche on a pas mal traine chez Lillywhites, le paradis du sportif … ce magasin est réparti sur 6 étages  (chacun sa spécialité), le dernier étant consacré à la course à pied (yeah!! ) ; les prix y sont hyper intéressant (les paires de running sont à 60€), et je suis revenue chargée comme une mule sans dépenser une fortune.

 

Lundi, arthroscanner du genou avec en prime un petit malaise vagal juste après l’injection pour que ce soit plus fun ! (mais du coup, je suis passée en priorité pour le scanner… « il faut faire passer la demoiselle d’abord, elle a fait un malaise… »). Je me suis transformée en Elephant Woman tout le lundi après midi, impossible de plier la jambe….

 

 

 

                                          photo2-copie-1.jpg

 

 

Mardi je me suis réveillée avec un genou presque normal (le glaçage d’hier soir semble avoir fonctionné à merveille), récupération des clichés à midi…verdict…rien, que dalle, nada !!!!     Mon genou est en parfait état….on ne sait donc toujours pas ce que j'ai....RDV chez un rhumato le soir même qui avant d’avoir vu mes clichés me dit qu’il pense que ça ne vient pas du genou (gagné...) mais vraiment du dos, au niveau de la racine nerveuse L5 S1 (vertèbres lombaires et sacrées) ; il m’envoie passer un electromyogramme…le RDV est pris pour lundi 28 mars et je le revois le lendemain…j'espère sincèrement que cet examen donnera quelque chose à se mettre sous la dent.

 

Aujourd’hui, mon genou a repris sa taille normal, je vais pouvoir reprendre le vélo ce soir…berk !

 

En conclusion : on cherche et on trouve pas…le moral est à 0…et le trouillomètre de la non reprise de la course à pied à 10/10   

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans blablabla
commenter cet article