Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lolbee

  • : Lolbee
  • Lolbee
  • : Je souhaite simplement, à travers ce blog, faire partager ma passion, la course à pied. J'aime non seulement courir mais également tout ce qui l'entoure, l'atmosphère des courses, les rencontres diverses et variées, l'effort fourni durant les entraînements et son lot de souffrances, les sensations particulières ressenties lors des longues distances, le bien-être des arrivées, l'émulation, les encouragements.....une grande famille la course à pied !
  • Contact

Mes modestes chronos

 

5 km   21'57'' (septembre 2012)

10 km  43'43'' (septembre 2012)

Semi  1h39'04'' (mars 2014)

Rechercher

Dernières Compétitions

Semi-marathon de Nogent-sur-Marne

1H39'04''

 

10000m Lille

43'43''

 

Trail des Hauts-Forts

3H59'24'' 

 

Triathlon découverte Fontenay-Sur-Eure (250/8/2.7)

51'55''

 

3000m piste Saint-Maur

12'39''

 

Semi-marathon de Troyes

1H39'31''

 

3000m piste Antony

12'41''08

 

3100m Cross Mureaux

12'22''

 

2910m Cross Choisy-le-Roi

15'18''

 

3165m Cross Champigny

13'27''

 

3500m Cross Sucy-en-Brie

14'43''

 

Foulées de Bonneuil

24'21''

 

5181m La Maisonnaise

23'03''

 

5000m La Corrida de Villejuif

22'34''

 

Semi-marathon du Val d'Europe

1H44'17''

Pages

Catégories

23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 09:19

 

Mercredi : l’après semi a été raide, étonnamment, j’avais vraiment beaucoup de courbatures ; j’ai repris l’entraînement doucement avec 45 minutes de footing et 10 diagonales ; ma périostite qui m’avait foutu une paix royale sur 21km bitumé me rappelle à l’ordre alors que je vais à 8km/h sur herbe… le corps humain est vraiment bizarre parfois….bref, les sensations sont moyennes même si Mouss me dit que ça roule. Mercredi prochain il est prévu que je participe aux 3000m piste de Saint-Maur, la récup est donc plus que douteuse..

Jeudi : retour avec Mouss et Jihan sur notre nouveau terrain de jeux préféré, le Parc de Sceaux. Un programme cool selon Mouss mais il ne me dit pas à l’avance de quoi il s’agit, j’en conclus donc qu’il ment. Après nos 30 minutes de footing sur terrain souple, on attaque donc 10x200m en côte. Au bout de la troisième fois je n’ai plus de jus ; Jihan me mets au moins 5m, je n’arrive pas à accrocher je me sens faiblarde, c’est frustrant. Comme si ça ne suffisait pas, on termine la séance avec 10x 30’’/30’’. Bref de très mauvaises sensations mais je suis allée jusqu’au bout, c’est l’essentiel. Fin de séance autour d’un délicieux thé à la menthe.

                                             LAV et Jihan 

Vendredi : j’ai effectué seule les 30 minutes footing + 10x100m ligne droite ; de mauvaises sensations et un mal de chien.

Samedi : Nouvel entraînement avec Mouss et Jihan ; le RDV n’est qu’à 12H30, je ne compte pas manger avant, il faut donc s’occuper sous risque de craquer ! Direction la piscine pour 1000m crawl. Arrivés au Parc de Sceaux, on se prépare pour une séance dure, il fait chaud, on ne fera un échauffement que de 20 minutes. On enchaîne avec  5x400 + 5x200. Je me mets dans les traces de Jihan pour les 400 car elle fonce ! sur les 3 dernières séries, j’ai du mal à suivre le rythme, elle prend 10m !!! On est complètement HS et il faut poursuivre avec les 200m. Cette fois-ci c’est moi qui me place devant, j’arrive a bien relancer, je suis contente. On termine en laissant nos dernières forces, Jihan et moi sommes à bout de souffle, Mouss est très content et lance : « après l’effort, le réconfort », il est 15H on va déjeuner de raclette, salade de fruits, brioche et gâteaux orientaux accompagné de thé.

Dimanche : double entraînement de prévu aujourd’hui. 30 minutes de footing relâche le matin avec 10 lignes droites puis je suis allée faire 500m à la piscine et le soir, sous orage et averses, 30 minutes d’échauffement suivi de 10x200m sous un orage et des averses terribles.

Lundi : REPOS

Mardi : seulement 30 minutes de footing avec les 2 dernières minutes dans le rythme du 3000m de mercredi.

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Entraînements
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 17:29

 

                                                                      affiche2012.jpg

 

Mon dernier semi c’était il y a un bail ! Le 2 octobre 2012 plus précisément, il s’agissait du premier semi-marathon du Val d’Europe et même si j’y avais battu mon record perso, je m’étais beaucoup ennuyée sur le parcours qui ne présentait pas de réel intérêt. 7 mois plus tard, le 13 mai 2012 à Troyes, rebelotte, j’ai été très très déçue par le parcours proposé et par l'ambiance, même si j’ai abordé la course de façon totalement différente en étant beaucoup plus concentrée…voici donc mon très très long CR de cette 19ème édition du semi-marathon de Troyes 2012.

Je commence à me connaitre et à savoir que cette distance est de loin ma préférée (en tout cas en ce qui concerne les courses sur route) ; je m’étais donc inscrite il y a déjà pas mal de temps à cette édition, labellisée FFA et qualificative aux championnats de France 2012 des semi-marathons. Pourquoi Troyes ? Et bien pourquoi pas ? C’était simplement l’occasion de me faire un WE égoïste course à pied, seule, loin de tout et de visiter cette ville pas très loin de Paris mais que je ne connais absolument pas. Question organisation, le plus simple, le plus pratique, le moins stressant et surtout le moins fatigant était de partir tranquillement en train la veille, dormir à l’hôtel, faire ma course, et ronfler dans le train sur le retour..et c’est à peu près ce qui s’est passé.

Samedi matin : ma montre chrono me lâche  (et oui, ça arrive toujours quand il faut pas !) ; pas de panique, on est samedi à Paris, un petit détour dans la boutique Lepape près des champs et je ressors avec une montre GPS (j’ai investi ^^) ultra trop sophistiquée…enfin non, j’ai pris une basique (juste celle qui permet de programmer ses séances de fractionnés) car je suis pas très douée avec ces trucs là moi.. et j’aime bien courir aux sensations…bref 5min et 200€ plus tard, je deviens propriétaire d’une Garmin Forerunner 210. Pendant que j’y étais, j’ai craqué pour un cuissard de compression et je me suis racheté un casque audio à la Fnac (les casques ça résiste pas plus de 6 mois à la transpiration ou quoi ??!!) bref 30 min et beaucoup d’argent plus tard, il me reste 2H avant de prendre mon train (très en avance comme d’hab..) ; je vais déjeuner d’une salade, d’un plat de pâtes aux aubergines et mozzarella et d’un café près de la gare de l’Est pour 20€ (vous vous dites "mais on s'en fout" mais pas du tout c'est très pour la suite de l'histoire !...) et direction le magnifique Corail pour Troyes.

                                      photo--28-.jpg

 L’arrivée se fait avec 30 minutes de retard, mais quoi de plus normal me direz-vous… 15 minutes de marche pour rejoindre l’hôtel (à 5 minutes du départ) et zou ! direction le village expo pour retirer mon dossard et faire quelques emplettes sur les stands présents. Première déception, le village expo fait triste mine…2-3 stands sous un chapiteau gigantesque…qu’à cela ne tienne, je retire mon dossard et mon lot (un tee-shirt technique sympa mais pas à ma taille qui fera encore un heureux et un gel que je ne testerai pas sur la course mais qui me servira sûrement en entraînement) et direction le magasin de running de la ville situé à deux pas de l’hôtel. Là je n’ai pas été déçu, outre les deux articles dégotés (à ma taille !) j’ai pu discuter quelques minutes avec le vendeur et un client qui effectuaient également la course le lendemain. Et évidemment les discussions ont tourné autour des entraînements, des courses, des blessures,…. Avant de partir j’ai tout de même demandé où je pourrai trouver un bon resto pour l’après course….petit silence… apparemment beaucoup de resto sont fermés le dimanche et seuls quelques-uns près de l’hôtel de ville seront ouverts mais apparemment ce n’est pas de la grande cuisine selon eux….bon et bien tant pis..il n’empêche qu’un pari a été lancé, il m’offre le resto si je finis à moins de 30 minutes de la première…pari tenu !  (quelle belle motivation !! En voilà un qui ne se doute pas de mon appétit féroce !)

Je retourne à l’hôtel et fait une petite sieste jusqu’à l’heure du dîner. A 19H30 je me dirige vers un restaurant italien qui avait de bonnes critiques sur internet, c’est quand même à 20 minutes à pied de l’hôtel mais bon, si c’est pour manger de bonnes pâtes fraîches al dente…Après un accueil…douteux… et bien oui, je mange seule et alors ??.... mon choix se porte sur une escalope de poulet à la crème et aux champignons accompagnée de tagliatelles ; je trouve les prix (18€) assez élevés mais à en croire les critiques que j’ai pu lire, ça vaut le coup et le détour.

                                     photo--32-.jpg

A première vue ça à l’air très bon, mais le soufflé redescend bien vite, ce n’est ni assaisonné ni si extraordinaire que ça, je veux pas faire ma chieuse encore une fois mais ça reste des pâtes, fraîches je vous l'accorde, mais que j’aurais très bien pu faire dans ma cuisine…bref…non, je ne veux ni café ni dessert (je cours demain et il faut que je dorme), le gars tire la gueule….je règle 19€….tiens oui d’ailleurs, pourquoi 19€ ? c’est écrit 18€ sur la carte ???!!!! Je ne dis rien, je ne sais pas pourquoi et je m’en veux encore pour le principe….je sors du resto avec une certaine rancœur et sur le trajet qui me ramène à l’hôtel je le compare à mon petit resto de la gare de l’Est et en vient à la conclusion que pour la même somme j’ai mangé une entrée + un plat + un café , l’accueil de merde  décevant en plus pour ce soir…Sitôt rentrée je me renseigne sur les formules petits déjeuner parce qu’il faut pas se laisser abattre pour si peu . Le buffet classique est à 6H…ok le départ étant à 9H15, cela fait trop juste, la réceptionniste m’informe qu’il y a une formule pour les lêve-tôt à partir de 4H mais que c’est beaucoup moins copieux….ça me va, ça fera très bien l’affaire un petit déjeuner léger (c’est ce que je croyais à ce moment là).

A 21H je suis dans ma chambre et je m’affaire aux derniers préparatifs pour le lendemain, préparation de la tenue, épilation impec, vernissage des ongles assorti, massage des jambes, cataplasme de flector + vicks sur le tibia pour soigner ma périostite…tout cela plus l’excitation fait qu’à minuit je ne suis toujours pas couchée…

Dimanche matin, 4H : pas besoin de réveil les jours de course, le cerveau est bien fait ! je descends et m’attends à voir un ridicule buffet pour la seule lève tôt de l’hôtel…que nenni !!! c’est un festin de roi en fait qui est proposé, seules les saucisses, omelettes et autres plats chauds manquent à l’appel et je m’en moque un peu….croissants, pains au chocolat, tortillas, crêpes, pain aux céréales, baguette, confiture, miel, beurre, fromage blanc, jambon, maroilles, fruits, cakes, céréales, jus de fruits, cafés,…. Tout est là….difficile de résister et pourtant je vais réussir à me tenir sage et à ne manger que…modérément…enfin un peu moins que d'habitude...

                                             photo--27-.jpg

4H30 : je me rendors pour ne me lever qu’à 7H (c’est tellement agréable d’être sur place et à quelques minutes du départ !), j’ai un peu trop mangé mais bon, c’était cro cro bon.

8H30 : je suis prête ! je pars en footing rejoindre le départ et poursuis mon échauffement tranquillement, il fait un temps radieux, la température est fraîche, c’est vraiment un temps idéal pour un semi ! sur cette course, en dehors des 21km individuels s’engageront les 21km entreprises et les 7 km ; cela fera au total un peu moins de 2000 personnes, je trouve que ça fait peu et tant mieux, le départ n’en sera que plus aisé. Cette année, le speaker annonce que le parcours a changé, il se déroulera toujours en 3 boucles de 7 km mais empruntera des chemins différents à travers la ville ; en me plaçant près du départ, je commence à discuter avec 2 autres coureurs qui me confirment ce changement de parcours et m’indiquent une belle montée après le passage des pompiers….le parcours était pourtant annoncé très roulant….on continue de discuter course à pieds, blessures, temps de passage pendant que le départ des handi est donné.

                                                              Parcours_1000.jpg

9H20 : 5 minutes de retard, le vent est frais mais avec la masse de coureurs tour autour de moi on se tient chaud…je me retourne et aperçoit deux porteurs de drapeaux pour les temps, l’un à 2H00 et l’autre à 1H45, le tout sera donc de ne pas se faire dépasser ni par l’un, ni par l’autre. Un des deux coureurs qui se trouve à mes côtés examine mes temps de passage, pour 1H43 et 1H40, que je me suis noté sur un bout de papier et même s’il fait le 7 km il souhaite faire la première boucle avec moi….euh oui…. Mais non….bref, je ne veux pas commencer à être désagréable donc je ne dis rien mais si je n’ai pas mal, je compte être super concentrée sur ce semi donc avoir quelqu’un à côté de moi ça va me stresser davantage…

Pan ! c’est parti ! j’enclenche mon chrono, ça bouchonne un peu malgré la largeur de la rue, le tapis sous l’arche de départ est retourné…à peine dangereux…je n’arrive pas à atteindre ma vitesse, ça ne va pas très vite devant, le coureur qui voulait faire la première boucle avec moi va beaucoup trop vite, je ne veux pas me griller, et même s’il se retourne pour que je le suive, je le laisse filer…je fais le premier kilo en 4’52’’, pas terrible si je m’en tiens à mes temps de passage mais ça peut se rattraper facilement. A partir de là commence ma déception sur le parcours, on ne fait qu’emprunter de larges rues en bordure du centre-ville, rien de bien joli ou pittoresque donc à apercevoir, pour le tourisme il faudra revenir un autre jour…ou aller ailleurs… je décide donc de me concentrer sur mes temps. Pour le moment personne ne semble courir à allure fixe en revanche je suis un vrai métronome, donc je ne fais que doubler et être doublée ; on arrive au kilomètre 5, je n’ai pas soif mais j’attrape un gobelet à la volée et bois une gorgée,  je me sens bien même si je sens que si je maintiens cette allure la fin va être difficile, toujours pas de signe de souffrance au niveau du tibia, j’ai l’espoir qu’il me laissera tranquille toute la course, j’en suis ravie.

                   _PHR408818196_thumbnail.gif   _PHR408796622_thumbnail.gif

 je découvre la montée qui fait suite au passage devant la caserne des pompiers, elle risque d’être casse pattes au troisième et dernier passage… s’ensuit une grande descente où on peut dérouler jusqu’à l’arche qui conclut cette première boucle. Les 5 kilomètres suivants vont se faire à une allure quasi exemplaire, je les passe tous en 4’36’’ sauf un en 4’35’’, au septième kilomètre je trébuche sur de la ferraille (mais qu’est-ce-que ça foutait là ça !!!) et m’effondre lamentablement au sol, des coureurs de l’ASM (athlétisme Saint Mesmin) me relèvent et s’assurent que je vais bien, j’ai le genoux, le coude, l’avant-bras et la main droite bien abîmés, je pisse le sang mais je ne m’en rends pas compte tout de suite et repars comme si de rien n’était, je n’ai qu’une obsession : combien de secondes j’ai perdu…il faut que je retrouve le même rythme….

                                                           _PHR488449232_thumbnail.gif

Je reprends donc la course et je loupe 2 ravito (éponge et eau) malgré mes bras tendus telle une cosette, personne ne me calcule….calimero….je ronchonne et râle et un coureur à côté de moi me donne son verre d’eau et un autre son éponge….que je ne lui rends pas car elle est maintenant pleine de sang ; c’est à ce moment-là que je réalise que ça saigne bien ! ma jambe droite est toute rouge… je connais ma résistance à la vue du sang onc je détourne illico presto mon regard de ces plaies et retourne à ma course. Nous sommes maintenant un petit groupe à avoir le même rythme,  des gars de l’ASM dont celui qui m’a gentiment ramassé sur le bitume et que je n’aurai pas l’occasion de recroiser à l’arrivée pour le remercier une nouvelle fois, un triathlète (vu sa tenue, je suppose que c’était un triathlète sinon ba faut changer de tenue mon gars, on va pas à la piscine là !) et un gars qui fait beaucoup de bruit en soufflant…..très très énervant….. il me semble qu’ils veulent boucler ce semi en 1H40, l’allure me convient pour le moment je reste avec eux.

                                            _PHR563287794_thumbnail.gif  

Kilomètre 10 en un peu moins de 47 minutes, une gorgée d’eau attrapée au vol et je sors mon ravito perso, ma pâte de fruit à la framboise, j’observe autour de moi, c’est drôle on fait tous la même chose, à mi-parcours on bouffe ! Entre les kilomètres 10 et 14 je me sens super bien (moment d’allégresse ou effet pâte de fruit) pourtant mes chrono varient entre 4’30’’ et 4’41’’, je fais même des coucous aux photographes et des sourires au peu de monde venu nous encourager…car là encore j’ai été super déçue, soit le paysage n’est pas super sympa, soit le parcours n’est pas toujours très roulant, soit il nous faut parfois monter ou descendre des trottoirs…mais l’ambiance quand même !!! c’est un peu triste en fait, il fait pourtant beau et pas froid mais il semblerait que les gens boudent ou soient tous partis je ne sais où…kilomètre 15, une gorgée d’eau et ma deuxième et dernière pâte de fruit, à la poire cette fois-ci.

           _PHR563362754_thumbnail.gif     _PHR563177033_thumbnail.gif

Vers le kilomètre 16 (et cela se ressent dans mes temps) quelque chose cloche et cette sensation ne m’est pas du tout familière…je n’aime vraiment vraiment pas ça…mon ventre fait chplok chplok, comme si toute l’eau (qui se résume à 3 pauvres petites gorgées) était restée coincée dans mon estomac, pardon pour les détails mais une envie de vomir grandissante s’est alors emparée de moi ; à ce moment de la course j’étais juste dégoutée, je sentais bien que je ralentissais, non parce que je commençais à souffrir de la course mais parce que je ne digérais pas bien je ne sais quoi…l’eau…les pâtes de fruits…. Bref, mal au ventre qui me plie en deux et me met les larmes aux yeux mais je m’accroche… non, je ne m’arrêterai pas, nous venons de passer le kilomètre 18, d’après mes précédents calculs, je vais faire péter mon chrono perso, il est hors de question que je m’arrête en si bon chemin, après tous les efforts fournis….je vomirai en courant s’il le faut. Je sers les dents, le petit groupe a accéléré, je maintiens l’allure et les laisse s’éloigner, j’ai juste semé celui qui faisait du bruit en courant car c’était juste devenu…insupportable…kilomètre 19, maintenant ce sont mes jambes qui me lâchent, je tourne alors autour de 4’45’’ au kilo et je commence à faire beaucoup de bruit (voilà que je m’y mets aussi !), je double et m’excuse du bruit que je fais, on a attaqué la dernière montée, je sais que l’arrivée est toute proche, j’ai encore la force de faire un petit calcul, la barre des moins de 1h40 est encore possible, je serre de plus en plus fort les dents. Ça doit se voir sur mon visage que je souffre car à ce moment beaucoup de monde m’encourage et me dit de tenir bon, que c’est la fin, on me dit même « allez Madame… » … j’ai pris 10 ans…... On entame la descente, je tire sur les jambes mais elles ont du mal à répondre, des gars essaient de finir en sprint et m’amener avec eux, je les accroche tant bien que mal, je vois l’arche, plus que 100m derrière, je donne tout le peu d’énergie qu’il me reste, je vois sur le panneau « 1h39» je suis aux anges….j'ai largement atteint les minima pour la qualif, j’ai gagné 5 minutes par rapport à mon précédent semi et surtout ma périostite ne s’est pas invitée sur cette course pour me pourrir la vie. Sitôt arrivée j’éteins mon chrono et regarde mon coude et ma jambe…en sang…on me presse d’aller voir les secouristes pour désinfecter au moins les plaies….20 bonnes minutes pour les trouver puis retour en vitesse (tout est relatif) à l’hôtel, pas le temps de rester pour regarder les podiums, remises de récompenses,… il me reste à peine 30 minutes pour me doucher, m’habiller, faire mon sac et me traîner hors de l’hôtel. Je suis lessivée j’ai toujours cette envie de vomir qui me tient. Je prends quand même le temps d’appeler Mouss, José et mes parents pour leur donner mes résultats…ils sont tous super content, ça fait du bien d’entendre des félicitations ! Mouss de son côté a fait premier vétéran sur 10km et Jihan 2ème féminine sur le 5km, je les félicite et suis très contente surtout pour Jihan qui mérite largement cette récompense après les durs entraînements qu’elle a connu récemment. Quasiment tout est fermé le dimanche et je n’ai vraiment pas la force (ni l’envie d’ailleurs) d’arpenter le centre-ville avec mon sac de 150kg donc je me force à avaler quelque chose à l’hippo situé en bas de l’hôtel et direction le train pour la sieste, j’ai d’ailleurs avancé l’heure de mon retour car j’étais complètement vannée.

Le lendemain, aïe aïe aïe… j’ai rarement connu de telles courbatures aux cuisses et aux mollets, j’ai du mal à marcher, monter et descendre les marches sans compter mes plaies qui tirent….donc repos total 3-4 jours (hors vélo et natation) et après on reprend doucement le chemin de la piste pour préparer les 3000m et 5000m qui arrivent viiiiiiite !!!

                                                  photo--29-.jpg

Ah oui j'oubliais, j'ai gagné mon pari, la première féminine a bouclé le semi en 1:16:09.....je vais m'empresser de leur envoyer un mail pour le leur signaler...un pari est un pari !!!! 

Données du Garmin :

Distance: 21.39 km

Temps: 1:39:34

Allure moyenne : 4:40 min/km (soit 12.9 km/h)

 

Résultats officiels :

Temps : 1:39:31

Scratch : 291ème/753

Classement : 16ème féminine/130

 

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 11:21

 

 

Mercredi : Petit footing de recup matinal de 45 minutes et 10 lignes droites (en fait je n’en ai fait que 5…), les jambes sont lourdes (à moins que ce ne soient les churros qui s’y soient définitivement installés)…vivement demain pour de meilleures sensations sur piste je l’espère, bien que j’angoisse un peu sur le programme que je vais recevoir…

 

Jeudi : le verdict est tombé, au programme, seule au stade, 5x400m en 1’35’’ (R=1’) + 10x200m en 45’’ (R=45’’), mouai…autant dire que la séance de samedi matin c’était du pipi de chat à côté…

J’arrive au stade à 18H….personne…le stade est à moi.

                                                 stade.jpg

 Je commence donc les tours de piste pour environ 30 minutes d’échauffement. Le tendon de ma jambe gauche est sensible, j’y vais mollo mollo. Au bout de 20 minutes José arrive sur la piste ; il partait au travail et a vu ma voiture garée au stade il en a profité pour passer me faire un petit coucou. Au bout de 25 minutes j’en ai un peu marre de tourner seule alors j’enchaîne avec les étirements et 5 lignes droites pour dérouiller la machine. Motivation extrême, je me place sur le départ des 200 pour les séries prévues. Les premiers tours de piste sont une catastrophe, j’ai du mal à trouver le rythme, mon chrono ne se déclenche pas et j’ai les jambes très très lourdes ; je pense même arrêter là tout de suite maintenant….mais pour quoi faire ?.... aucune motivation pour faire autre chose et je suis déjà sur la piste alors autant continuer. J’ai bien fait, à la fin des 400 je me sens un peu mieux et j’arrive à dérouler, à tenir le rythme sans trop souffrir :

400m :

1er passage : ?? chrono pas déclenché…

2ème passage : 1’36’’ (oula ! va falloir se mettre dedans)

3ème passage : 1’34’’

4ème passage : 1’34’’

5ème passage : 1’33’’

200m :

1er passage : 43’’

2ème passage : 44’’

3ème passage : 43’’

4ème passage : 43’’

5ème passage : 43’’

6ème passage : 43’’

7ème passage : 42’’

8ème passage : 42’’

9ème passage : 42’’

10ème passage : 41’’

Donc au final je suis très contente de cet entraînement. C’est difficile de se motiver seul mais une fois le devoir accompli, quelle satisfaction ! j’ai envoyé mes chrono à Mouss qui était également très content de ces temps.

J’ai terminé cette séance par 10 minutes de footing de recup et 20 minutes d’étirements, puis j’ai quitté le stade vers 20H, direction la douche chaude.

 

Vendredi : rien de bien compliqué en apparence, 1H de footing sur herbe + 10 diagonales + étirements. Seulement cette séance s’est un peu transformée en cauchemar à cause de la pluie (enfin une averse plutôt), du vent et de méchantes douleurs. Je suis arrivée au stade un peu plus tôt pour pouvoir courir 1H ; à 18H une pluie fine et agréable s’est invitée laissant place tout doucement mais sûrement à un déluge de flotte quelques minutes plus tard…au bout de 20 minutes je suis trempée jusqu’aux os, mes chaussures font « shplok shplok… »et le orange fluo a viré au vert boueux. ..Mimi Cracra le retour….

                                            pluie.gif

Les sensations sont mauvaises, j’ai notamment des courbatures aux mollets et ma tendinite au tibia qui se réveille (ba faut pas que je m’étonne avec les séances de malade qu’on fait.. bref je suis bonne pour les massages profonds qui font archi mal et le glaçage), j’en ai plus que marre au bout de 20 minutes. Dominique me rejoint sur le terrain de foot pour faire des tours, je « m’incruste » pour être à ses côtés, c’est un peu plus facile de courir à deux sous ce temps pourri. On discute rapidement des interclubs de mardi, de la course « la Ballade des Chênes d’Antan » de Draveil qu’elle a faite dimanche dernier ; je me rappelle bien de cette course, j’avais fait le semi l'année dernière, le parcours s’effectue principalement dans les bois mais il y a de longues lignes droites un peu ennuyeuses et goudronnées…je me souviens également d’un buffet traiteur très copieux et extrêmement bon en fin de course. Au bout de 45 minutes, j’ai trop mal, je suis trop mouillée, j’en ai marre ; Mouss est dans les gradins pour l’entraînement des enfants, je lui dit que ça fait 45 minutes que je cours et lui demande le droit de m’arrêter….

Question : « 45 minutes c’est bon je peux m’arrêter ? »

réponse : « 45 minutes ? ….tu cours »

Questions : « mais il pleut et j’ai mal »

Réponse : « tu cours »

Au bout d’une heure, pendant que les autres font des 400m, 300m et 200m, j’attaque les diagonales pour allonger la foulée, j’ai mal, c’est chiant ennuyeux, je me sens seule mais faut les faire…j’ai terminé par des étirements en résistant aux pâtisseries amenées par Kader pour son anniversaire.

Un séance plus que moyenne, le temps, les sensations, le plaisir…..bof bof…y’a des jours comme ça.

 

Samedi : Mouss m’avait donné RDV pour une séance « dure » ce matin au Parc de Sceaux avec Jihan, une athlète de Vanves avec qui j’avais couru le 5km de Villejuif et qui avait terminé 1 minutes derrière moi (je ne m’en rappelle plus).

Je récupère Mouss à 10H à Châtillon , ainsi que Monica prévenue par Mouss la veille au soir à 21H ! nous serons donc 3 filles à nous entraîner ce matin avec Mouss, quel veinard ! Nous partons chercher Jihan, qui nous offrira un délicieux thé à la menthe, et nous voilà partis en direction du magnifique Parc de Sceaux.

                                  parc-sceaux-424381.jpg

10H30, nous nous garons et le rejoignons par la coulée verte ce qui démarrera notre échauffement de 30 minutes. Monica et moi faisons en même temps du tourisme, je ne me rappelais pas du Parc de Sceaux comme ça, c’est vraiment un lieu magnifique et je suis surprise qu’il y ait si peu de monde pour un si beau samedi matin. Nous papotons tout en accélérant légèrement et nous empruntons un chemin destiné aux coureurs et là ce fut le bonheur total, une sorte d’écorce molle recouvrait le sol rendant nos foulées légères et bondissantes, ce changement de terrain nous a permis d’accélérer et nous avons terminé avec un rythme plutôt élevé et très agréable ; je ne sentais d’ailleurs presque plus ma tendinite. Après cet échauffement assez relevé, 5 minutes d’étirements et 4 LD puis nous commençons le dur…5x2’ + 5x1’ + 10x(30’/30’)….nous avons un peu négocié et ne ferons finalement « que » 4x2’ + 5x1’ + 10x(30’/30’)…c’est toujours ça de gagné.

Les 4x2’ sont durs mais se  déroulent plutôt bien, je suis accrochée à Mouss, Jihan et Monica collées juste derrières. Les chemins empruntés sont somptueux ce qui atténue notre souffrance.

                                  5241700.jpg

Il n’empêche qu’à la fin de cette série nous sommes vannées mais on attaque les 1 minute, ça devrait dérouler. Et en effet, ça roule pas mal, j’ai un peu d’avance avec Mouss mais Jihan me rejoins pendant les 30 secondes de récup et Mouss passe derrière avec Monica qui commence à souffrir un peu (il faut dire que la séance est vraiment pas évidente et vue le terrain il faut faire pas mal de relances). A la fin des 1 minutes on est heureuses, les 30’/30’ vont être « faciles » même s’il y en a quand même 10. Au bout du 2ème Jihan me dit qu’elle n’arrivera pas à suivre, qu’elle veut arrêter..hors de question, on les fait à 2 ! Monica a un peu décroché, Mouss est avec elle et siffle pour nous indiquer les temps de course et de récup. Les 6 premiers sont faciles comme prévus et on décide d’accélérer fort sur les 4 derniers, j’ai envie que Mouss nous rejoignent pour nous aider à terminer et ….transmission de pensée…le voilà qui arrive pour finir avec nous. On s’arrache donc bien comme prévu et nous sommes ravies d’être arrivées au bout. On est tout sourire. On fait ensuite quelques étirements avant de rejoindre la voiture, en mode récup, qui se trouve à 20 minutes tout de même..Nous aurons donc fait une bonne grosse séance de 2H.

sceaux.jpg   sceaux2.JPG

                                       sceaux3.jpg

13H, nous avons terminé par un autre thé à la menthe chez Jihan qui est en plus allée discrètement nous acheter pains au chèvre et aux olives ainsi que des pâtisseries…

Une matinée excellente autant d’un point de vue sportif qu’humain, on a vraiment pris beaucoup de plaisir…enfin c’est mon sentiment…

Maintenant place aux massages, glaçages, massages, glaçages …de cette vilaine jambe qui va bien m’embêter.

 

Dimanche : REPOS complet (enfin !!!!) je suis quand même allée nager 30 minutes pour me détendre un peu et profiter du sauna et du jacuzzi (il faut détendre les muscles il a dit Mouss !)

J’aurais peu de commentaires pour cette nouvelle semaine étant donné qu’il s’agit d’une semaine « cool », semi-marathon de dimanche prochain oblige. Mais en gros sont prévus :

Lundi : 45min relâche + 10x100m lignes droites sur herbe

Mardi : 30min footing + 10x100m lignes droites

Mercredi : 30min relâche + 4 LD + 10x (30’/30’) cool

Jeudi : 30min relâche  

Vendredi : Repos complet

Samedi : 30min relâche avec les 2 dernières minutes rythme course

Dimanche : compétition

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Entraînements
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 15:21

 

Mardi 1er mai, fête du travail, grand soleil, une belle journée en perspective !

   

                                                 bouquet 273 

 

Les Interclubs commencent à 10H40, le temps de déposer quelques brins de muguets par-ci par-là et me voilà au stade à 12h30. Mon petit dej est déjà loin derrière moi mais je passe à 16H30, ça devrait aller (mais oui, on y croit !).

 

Que de monde! Ca fait plaisir à voir ! les marcheurs, les sprinters et des (demi) fondeurs sont là, j’ai raté les courses de marche du matin, c’est dommage, Jean-Louis a fini 3ème.

 

Je rejoins toute la troupe et on regarde les courses s’enchainer. Pour passer le temps je mets mon vernis à ongles violet …ok ça fait touriste mais au moins ça permet de ne penser à rien d’autre et d’être raccord avec mon dossard (oui, le look ça compte aussi, dommage que ça ramène pas de points) ; Mouss se moque de moi…

 

A 13H il y a déjà presque 1H de retard…mon estomac n’est pas très content et me le montre, j’ai faim (enfin comme d’hab quoi…) Mouss s’enfile des BN à la vanille devant mon nez « moi j’ai le droit, je passe après toi… », je crève de faim…

 

Antoine s’engage sur le 800m, son premier, il s’est bien arraché, il a la trachée en feu à l’arrivée ; puis c’est au tour des 200m hommes, toujours aussi impressionnant et magnifique à regarder ! Sur la dernière série hommes à passer 2 faux départs et donc 2 disqualifications, c’est dur mais c’est la règle, les gars font la gueule tête…

 

Ensuite vient le tour d’Océane sur 200m, Angélique reste à distance pour ne pas la stresser davantage. Jean-Luc, Mouss, José et moi sommes sur la ligne de départ pour l’encourager. Faux départ….couloir n°6….Océane….petit stress mais c’est bon elle n’est pas disqualifiée, les arbitres prennent ça pour eux, elle tremblait c’est tout et c’est tant mieux car au deuxième coup de pistolet elle fonce, on hurle et elle finit 3ème de sa série...BRAVO !!...  

 

Puis c’est au tour des 100m avec Nicole et Jean-Luc…ça fonce, c’est incroyable. Entre temps je suis partie m’échauffer dans le parc pendant que Mouss participe au lancer de poids ^^.

 

 

                                           photo--27-.jpg

 

J’ai mal aux mollets, j’ai peur. Je retire mes running et enfile les pointes mais je le sens moyen, je remets les running oranges fluo, changement de short (ba faut bien être assorti non ??!!), 4ème et dernier arrêt pipi (pour le détail glamour, y’a une fille qui joue a vomito dans les toilettes d’à côté….je me pose la question si elle vient de finir de courir ou si elle va courir ??...bref…) et je pars faire les lignes droites avec Mouss. Il fait super chaud, j’abandonne mon tee-shirt pour ne garder finalement que la chasuble. Il est plus de 17H, on appelle enfin le 3000m féminin. le speaker annonce toutes les participantes des clubs, j’entends mon nom, encore un coup de stress….. Nous sommes 23 au départ sur une série.

 

                                photo--27-.JPG

 

Vérification des noms et des dossards et on peut enfin se placer sur la ligne des 200m. Mouss et Angélique sont de mon côté, Yves est au triple saut, Sylvain près du bassin et les autres sont dans les tribunes près de la ligne d’arrivée, cela fera 4 points d’encouragement…

 

                                                          photo--28-.JPG

 

C’est parti, je suis placée tout à droite donc je démarre vite pour me rabattre dans le premier couloir et me placer au plus près du groupe de tête, j’entends Mouss me crier « pas trop vite, garde le rythme » mais je me sens bien et je veux prendre un peu d’avance, une fille me dépasse rapidement, j’en dépasse deux autres et puis je garderai ma position. J’en ai 2 qui me talonnent, j'entends "allez Aicha....accroche Geneviève..." je décide de garder ce rythme un moment car il faut tenir 7 tours.

Les trois premiers sont faciles à gérer, Angélique me donne mes temps de passage, 4’06’’ au premier kilo, je flippe un peu, ça va vite, j’entends mon nom des tribunes, ça fait du bien, Mouss me crie de me rabattre vers la corde, que je fais trop de chemin là où je suis placée (ouai il a pas tort…), d’allonger la foulée, de tirer sur les bras.

 

                                                          photo--26-.JPG

 

4ème tour, la fatigue est là, j’ai mal au ventre, les juges sur la ligne d’arrivée annoncent 3 tours, je suis dans le dur, les 2 filles sont toujours derrière moi, il faut tenir, j’entends qu’on les encourage à m’accrocher à ne pas me lâcher, ça me stresse.  Je fais signe à Angélique que ça ne va pas, elle me dit que c’est super, qu’il faut que je reste comme ça, ça me fait un bien fou.

Plus que 2 tours, il est temps que ça se finisse, je commence à faire du bruit en courant, (je repense à la fille vomito de tout à l’heure),  je suis ailleurs, j’essaie de pousser un peu le rythme, d’allonger, je ne les vois pas mais je sens que je creuse l’écart avec les filles derrière moi, personne devant, c’est dur je ne peux accrocher personne. Des coureurs sur les côtés que je ne connais pas mais qui nous regardent nous encouragent également.

 

                                                         photo--29-.JPG

 

Dernier tour, la première féminine me double, quelle flèche ! Mouss m’avait prévenue qu’elle était forte, ça fout un coup mais je suis contente, elle ne m’aura pris au final que 500 ou 600m (c’est rien hein ??!!), je prends un tour à une autre féminine, dernier virage, derniers encouragements et je donne tout dans la ligne droite.

Terminé, je suis à bout de souffle, pliée en deux mais très satisfaite ! Les juges de ligne me disent que j’ai bien couru ; Mouss et José me rejoignent, suivis d’Angélique. Je récupère ma meilleure amie du moment et je l’avale d’un trait avec une brique de jus de raisin (non pas du vin, du vrai jus de raisin ! ).

Trois minutes après ça va mieux et je pars faire mon footing et mes étirements avec Mouss qui lui se prépare pour le 5000m. En attendant le départ je vais faire trempette dans le bassin, ça fait du bien aux jambes.

 

Et c’est parti pour Mouss, il se place 2ème, à chaque tour on l’encourage et lui indiquons sa position par rapport à ceux qu’il devance, il s’accroche bien mais on voit qu’il lâche un peu sur la fin. Il finira 4ème.

   

Cette journée presque parfaite s’est achevée par un dîner presque parfait et très peu diététique puisqu’il s’agissait d’un dîner sucrerie…en gros chacun, ou plutôt chacune, devait ramener une pâtisserie home made ; nous avions donc au menu une soupe miso (parce ce qu’il faut bien se donner bonne conscience) suivi de gâteaux au thé vert matcha, de fondants au chocolat et praline avec sa crème anglaise, d’une charlotte à l’ananas (recette sans cuisson…absolument divin !), de churros et d’une tarte aux pommes-poires cannelle (ça c’est mon mien )…et de beaucoup de thé pour faire passer tout ça…autant dire que mon pseudo régime n’a toujours pas commencé…

 

                              photo--26-.JPG

 

3000m

12’41’’08 soit 14,2 km/h

7ème/23

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 11:01

 

Vendredi : footing de 45 min + 20x (30’’/30’’) + 10 minutes retour au calme. Les sensations n’étaient pas extra…j’en ai parlé à Mouss qui m’a aussitôt « conviée » à un entrainement surprise samedi matin au stade de la défense.

Samedi 10H45 arrivée au stade Paul Bardin sur l’Ile de Puteaux. Le cadre est super sympa malgré la grisaille qui ne nous quitte plus depuis 2 semaines. Mouss m’annonce qu’on va faire 30 minutes d’échauffement, les lignes droites et 2x500 + 2x400 + 2x300 + 4x200…. Autant dire que je vais souffrir d’autant plus qu’il va les faire avec moi et m’imposer le rythme à tenir….C’est parti pour les tour de piste en guise d’échauffement. Peu de monde sur le stade, c’est très agréable. On démarre très lentement, nous sommes des diesels. Au bout de 15 min, on accélère légèrement et on finit avec un rythme assez élevé jusqu’aux 30 minutes. Quelques étirements et on enchaine 4LD. Je suis déjà bien entamée et on a même pas commencé le dur…On se place sur la ligne des 500 et c’est parti pour les séries :

 1er 500m : 2’00’’ (15km/h)

2ème 500m : 2’02’’ (14,75km/h)

1er 400m : 1’32’’ (15,65km/h)

2ème 400m : 1’30’’ (16km/h)

1er 300m : 1’06’’ (16,36km/h)

2ème 300m : 1’05’’ (16,62km/h)

1er 200m : 40’’ (18km/h)

2ème 200m : 41’’ (17,56km/h)

3ème 200m : 40’’ (18km/h)

4ème 200m : 40’’ (18km/h)

 

Mis à part le deuxième passage des 500m et le deuxième des 200m, je suis assez contente de mes séries, je n’ai pas trop perdu depuis les dernières séances et on est montés progressivement. Mouss est satisfait et me répète une dernière fois :  « tu accélères sur les 30 premiers mètres, tu gardes le rythme dans le virage et tu fonce en ligne droite »…… « ouai…donc en fait tu y vas à fond tout le temps …??? »….  « oui… »….  « OK j’ai compris… ».

On a fini par 3 tours de « gazon » et des étirements en regardant un gars faire ses séries, il était juste impressionnant de facilité, c’était beau à voir…

 

Dimanche matin : footing de 55 minutes et 10 lignes droites

 

Lundi matin : petit footing de 30 minutes et 5 lignes droites, les jambes sont lourdes et douloureuses, je ressens la séance de samedi ..à moins que ce ne soit le repas familial et pas raisonnable de dimanche midi.. non je ne veux pas y croire…ma bouteille d’eau est devenue ma meilleure amie, je la traîne partout.

   

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Entraînements
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 17:21

 

Qui s’est fait plus vite que prévu car je suis allée à la séance de mercredi. Nous étions peu nombreux étant donné que ce sont les vacances scolaires, Mouss n’est pas venu non plus car il semblerait que lundi il ait fait le déplacement pour 2 personnes…Bref…nous sommes donc 6 pèlerins à se demander quelle séance on va bien pouvoir faire…

Pas de pitié, on consulte le programme et il est prévu  5x2’ + 5x1’ (R=1’)…sympa pour une reprise….

Qu’à cela ne tienne, on part s’échauffer 20 minutes, c’est pas assez mais que c’est dur de reprendre ! quelques rapides étirements, 4 lignes droites, monté de jambes et talons-fesses et nous nous élançons sous la pluie pour le grand défilé des hamsters. Alain et Thierry prennent la tête, Dom abandonnera (je pense qu’il doit encore souffrir), je suis derrière les garçons et Angélique pas loin derrière moi (boudiou qu’elle a progressé !). les 2 minutes sont hardcore !! j’ai l’impression de peser 10 tonnes et d’avoir des jambes raides comme des échasses (manque juste la longueur des échasses…), je m’accroche aux garçons, je suis à 100m de Thierry et 200m d’Alain, il faut garder cette distance ; les 2 derniers passages se font dans la douleur, j’essaie de penser au BBQ qui m’attend  (sisi ! et la pluie s’est arrêtée…ô miracle  !). On enchaine avec les 1 minute, c’est dur mais beaucoup plus sympa, je déroule bien. Fin des séries, on fait 2 tours tranquillou de récup sous le soleil,  quelques étirements, la douche et …BBQ !!

Les interclubs ont lieu mardi prochain à Antony au stade Georges Suant, Mouss m’a conseillé de m’inscrire ; après une réflexion de 2 secondes, j’opte pour le 3000m qui est à 16H30 (nickel, juste après c’est l’heure du goûter), direct dans le grand bain  ! On sera peu nombreux mais pas grave, il faut reprendre la compet’ !

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Entraînements
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:15

 

Quand ça va pas dans les jambes, ba ça va pas dans la tête ; et quand ça va pas dans la tête, ba ça va pas dans les jambes….bref c’est sûrement ce qu’on appelle un gros passage à vide côtoyant un cercle vicieux… 1 mois coupé de la réalité ou plutôt du « virtuel » devrais-je dire puisque 1 mois sans téléphone, 1 mois sans internet (Facebook, mails, blog et compagnie) …. Ce qui peut paraître inimaginable mais qui est en fait plus facile qu’on ne se l’imagine ; mis à part les remarques désagréables vis-à-vis de votre besoin de silence et incapacité à parler et les gens qui vous tournent les talons ou racontent des conneries (excuse my french), c’est finalement très reposant. Le pire à gérer fut certainement les 2 mois sans courir suite à ma blessure de fin de saison de cross…la reprise se fait en douceur (très en douceur) depuis 2 semaines, sans plan particulier et en dehors du stade…pas encore l’énergie ni l’envie pour….mais l’appétit vient en mangeant…

 

A très bientôt je l'espère et merci à tous pour vos com que je viens de consulter et qui font chaud au coeur

Repost 0
Published by lolbee - dans blablabla
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 11:22

 

Du lourd au programme pour les 3 prochaines semaines avec comme objectif.. faire mieux que la dernière fois et prendre du plaisir (enfin !)

 

prepa-semi.png

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Entraînements
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 10:16

  

Pas d’objectif sur ce cross, la qualif aux France étant juste impossible (16 qualifiées individuelles), juste donner le meilleur, essayer de prendre du plaisir et ne pas aggraver ma tendinite...

Le RDV est pris à 8H45 avec Léa, Stéphanie (la maman de Léa) et ses parents qui nous conduisent aux Mureaux. Léa en catégorie minimes court à 10H45, mon départ pour le cross court est à 11H15, quant à Mouss qui a eu le courage et la gentillesse de venir nous encourager, il ne s’élancera avec les vétérans qu’à 13H50.

Après un léger détour qui nous a coûté cher en péage, nous arrivons à 10H au Parc de Bécheville, il fait un froid glacial mais un temps magnifique et contrairement à l’est de Paris, il y a de la neige !

 

                                               photo--5-.jpg

 

Nous récupérons rapidement l’enveloppe des dossards et c’est déjà l’heure pour Léa de partir s’échauffer. Je reste avec Mouss qui nous a rejoint peu de temps après et nous discutons avec d’autres coureurs.

Puis il est l’heure de partir s’échauffer, j’emprunte la petite boucle et la moyenne boucle, le parcours n’est pas vraiment plat, pas de grande difficulté apparemment mais des faux plats qui risquent de casser un peu les pattes. 10H45, Léa est partie, je vais de mon côté faire un arrêt pipi qui durera 20 minutes !! 1 cabine pour toutes les filles (les 2 autres sont gelées) c’est vraiment pas très sympa…..11H05, Léa vient de finir, elle est satisfaite et nous dit que le parcours n’est pas trop difficile. J’opte pour les pointes de 12, et pars finir mon échauffement et les lignes droites ; j’enlève peu à peu mes 50 épaisseurs et les confie à Mouss ; je garderais quand même mes manches longues, mon collants et mes gants.

Je suis un peu impressionnée par les autres coureuses, hyper affûtées, hyper rapides, je ne me sens pas à ma place, je fais part de mes doutes à Mouss qui me dit de faire ma course, je me rappelle également les paroles de Thierry « rien à perdre, tout à y gagner, have fun ». C’est l’heure de se placer sur la ligne de départ dans des box. Je me suis trompée et placée du côté gauche là où sont les équipes..pas grave…Un dernier encouragement de Mouss et je m’élance.

 

                                                photo--4-.jpg

 

J’essaie de prendre un départ rapide mais je me fais coincer au premier virage, certaines filles n’avancent pas et ça m’énerve, ça joue aussi beaucoup des coudes, j’essaie de me faufiler et me « placer », la boucle de départ terminée nous entamons les petites boucles (2 au total) ; la première se passe pas trop mal, on me double, je double, le faux plat montant passe bien, les pointes accrochent bien également ce qui facilite ma progression.

 

                                         3069149971_2_3_TR32t9do.jpg

 

Au passage de la butte, une coureuse tombe, je l’évite de justesse et relance dans la descente ; c’est un cross agréable avec des possibilités de relance et le décor est vraiment sympa. J’ai une fille de Créteil dans ma ligne de mire, cela me rassure car elle court bien et se trouve beaucoup plus en avant que moi d’habitude. J’essaie de chercher les filles de Thiais également mais je ne les trouve pas, peut-être ne sont-elles pas venues…la deuxième et dernière petite boucle se passe encore mieux que la première, j’entends les encouragements de Mouss, Stéphanie et Léa, je suis dans le rouge comme tout le monde mais je ne ralentis pas, seul mon souffle se fait plus court.

Dernier virage avant l’arrivée, j’entends « 83 », je n’ai aucune idée du nombre de filles sur ce parcours, je sprinte pour ne laisser personne me dépasser. Je passe la ligne en ayant donné mes dernière forces, je suis très satisfaite. Quelques secondes après, je vois arriver les coureuses de Thiais, j’étais donc devant elles pour la première fois.

 

                                                photo--6-.jpg

 

Nous repartons assez rapidement car il fait froid, je donne mes encouragement à Mouss pour son cross. Sur le chemin du retour il m’appelle pour me donner les résultats et me dit que j’ai couru à 15km/h, je suis très très satisfaite. Quant à Mouss, à une place près (sauf repêchage) et 2 petites secondes, il n’est pas qualifié…vraiment dommage qu’il se soit fait doubler dans les derniers mètres.

La saison des cross est maintenant terminée, une semaine de repos et j’attaque la prépa des corses sur route dont le semi de Nogent.

 

3100m

12’22’’ soit une moyenne de 15km/h

83ème / 139

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:34

 

Lundi : Bon gros échauffement de 30 minutes car il faisait très très froid. Au lieu des 3 ou 4 tours habituels, nous avons poursuivi  Alain, Jean-Louis et moi  jusqu’à 6 tours puis on a enchaîné directement avec la piste pour les fractionnés. Alain ne voulait pas faire la « gym » du lundi, enfin les PPG quoi…il s’est donc joint à moi pour les tours de pistes. On a démarré tranquillement les 30/30, Jean-Louis nous a rejoint au deuxième tour et nous avons commencé à pousser un peu au troisième. Physiquement, à part ma gène aux jambiers antérieurs qui s’atténuait au fur et à mesure des tours, je me sentais au top, on a vraiment bien « roulé » comme dirait Mouss. Bref une séance pas fatigante mais je suis très satisfaite.

La soirée s’est finie aux urgences pour ma part car peu après les étirement, une grosse « boule » est apparue sur ma paupière et j’avais la tempe toute bleue…enfin il parait car je ne me suis pas vue….les médecins ne savent pas ce que c’est, la boule a disparu aussi vite qu’elle est apparue…à suivre…

 

Mardi : repos total

 

Mercredi : 8x1’ pour Léa et moi et 10x1’ pour les autres. Idem que lundi, nous avons fait un échauffement de 30 minutes, soit 6 tours. Je ne me suis pas donné à fond pour les fractionnés car 1) je voulais que Léa m’accroche sur toute la séance et 2) je ménage ma tendinite qui va aujourd’hui beaucoup mieux. Malgré le froid, les sensations étaient bonnes, j’espère qu’il en sera de même dimanche pour notre dernier cross de la saison. Maintenant c’est repos (sauf un footing de 30 minutes samedi).

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Entraînements
commenter cet article