Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lolbee

  • : Lolbee
  • Lolbee
  • : Je souhaite simplement, à travers ce blog, faire partager ma passion, la course à pied. J'aime non seulement courir mais également tout ce qui l'entoure, l'atmosphère des courses, les rencontres diverses et variées, l'effort fourni durant les entraînements et son lot de souffrances, les sensations particulières ressenties lors des longues distances, le bien-être des arrivées, l'émulation, les encouragements.....une grande famille la course à pied !
  • Contact

Mes modestes chronos

 

5 km   21'57'' (septembre 2012)

10 km  43'43'' (septembre 2012)

Semi  1h39'04'' (mars 2014)

Rechercher

Dernières Compétitions

Semi-marathon de Nogent-sur-Marne

1H39'04''

 

10000m Lille

43'43''

 

Trail des Hauts-Forts

3H59'24'' 

 

Triathlon découverte Fontenay-Sur-Eure (250/8/2.7)

51'55''

 

3000m piste Saint-Maur

12'39''

 

Semi-marathon de Troyes

1H39'31''

 

3000m piste Antony

12'41''08

 

3100m Cross Mureaux

12'22''

 

2910m Cross Choisy-le-Roi

15'18''

 

3165m Cross Champigny

13'27''

 

3500m Cross Sucy-en-Brie

14'43''

 

Foulées de Bonneuil

24'21''

 

5181m La Maisonnaise

23'03''

 

5000m La Corrida de Villejuif

22'34''

 

Semi-marathon du Val d'Europe

1H44'17''

Pages

Catégories

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 09:31

                                               Poings.jpg

 

Fut entre autres la question lancée hier pendant le footing d’échauffement en attendant les 8x300m.

Mercredi il faisait très très très froid à l'entraînement (et c’est peu dire), nous sommes partis emmitoufflés (débardeur + tee-shirt + polaire + blouson + gants + pantalon + short par-dessus pour ma part…) faire nos 20 minutes de footing tout en discutant de tout, de rien, de la pluie et du beau temps (et surtout du froid !!).C’est à la fin de notre footing en regardant mes mains que je me suis fait cette réflexion, beaucoup de coureurs courent les mains serrées…..pourquoi ?? je m’étaits d’ailleurs pété 2 ongles (oh mon Dieu !!!!! ) lors de la Corrida de Villejuif tellement je les avais serrées fort….

 

Bref, pas le temps de disserter, l’appel de la piste est donné et nous sommes partis pour une séance DURE (enfin que j'aime pas quoi ), des 300m avec 1 minute de récup’. Cela faisait longtemps que je n’avais pas souffert autant lors d’un entraînement…

2 groupes se créent rapidement et pas le choix, il faut accrocher sinon on risque de se retrouver entre les 2 et de ne plus pouvoir suivre le rythme du premier groupe plus que soutenu… 

 

1er passage : 1’08’’ (15.88 km/h) …. Ca va mais j’ai l’impression que nous sommes partis très vite

2ème passage : 1’05’’ (16.62 km/h) … c’est bien mais il reste encore 6 passages

3ème passage : 1’04’’ (16.88 km/h)… je commence à souffrir et ce jusqu’au 6ème de façon..crescendo…

4ème passage : 1’04’’ (16.88 km/h)

5ème passage : 1’04’’(16.88 km/h)

6ème passage : 1’03’’ (17.14 km/h)… cette fois je suis KO, je pleure  et je commence à faire des bruits bizarres. Thierry me dit qu’il fera le dernier avec moi.

7ème passage : 1’03’’ (17.14 km/h)… je crois mourir …je finis à l’arrache, mes cuisses tétanisent de plus en plus vite. Dom me prévient de ne pas trop accélérer au dernier…attention aux blessures !! Mais objectif 1’.

8ème passage : 1’01’’ (17.7 km/h)…je donne tout, je fais des bruits dignes d’un cachalot en rut (…enfin j’imagine ), Thierry est à mes côtés comme il me l’avait dit et il m’encourage, j’ai la hargne, je ne sens plus mes cuisses mais j’allonge la foulée….terminé….KO... 

 

Pas le temps de rester pour les étirements (oui je sais, pas bien !), je fais « bye bye » de la main à tout le monde mais mes mains sont tétanisées par le froid, je n’arrive pas à les déplier…. 

 

Au fait, mais pourquoi on court en serrant les mains ?

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Entraînements
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 10:06

 

                                                  affiche_foulees_de_bonneuil_2011.jpg

 

Même avec un scénario catastrophique je ne pourrai pas critiquer cet évènement tant l’investissement et la participation de chacun a été important durant ces derniers mois.

C’est pourtant malheureusement ce qui est arrivé en cette belle et douce matinée ensoleillée de novembre...

 

Pour que ce soit dit une fois pour toutes, les emm*%µ$£ se sont enchaînées : des travaux dans la ville qui ont amené à revoir complètement le parcours, le 10km qui passait 5 fois par le même chemin, une erreur de la voiture de tête, une erreur d’aiguillage, des podiums un peu folkloriques,…Il n’empêche que j’ai sincèrement pris beaucoup de plaisir à courir ces foulées (et je ne dis pas ça parce qu’il s’agit de mon club !) et je ne manquerai donc pas à l’habituel compte rendu... 

 

6H : Lever…bah oui, presque tout le monde était bénévole et devait donc être sur le pied de guerre aux aurores, je ne voulais pas la jouer en solitaire

  

Une partie des bénévoles d'ailleurs...

 1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

     

6H30 : Petit déj copieux comme j'adore le matin (j’ai le droit là ….hein… dis… je cours dans longtemps !!!), céréales, flocons d’avoine,  lait, fruits, café, jus d’orange…l’orgie !

 

7H30 : Enfilage de chasuble avec short et ongles assortis et c’est parti !

 

8H : je trouve THE place pour me garer, bien à l’abri et juste à côté du RDV. Tous les bénévoles sont déjà là à s’activer, il y a même du café, du chocolat et des croissants…..zut j’aurais dû manger moins ce matin et garder une petite place pour une croissant riquiqui (même s’ils étaient pas riquiqui du tout les croissants !).

Je discute un peu avec tout le monde et j’en profite pour regarder le parcours et demander quelques explications….le parcours a en effet été modifié suite aux travaux dans la ville et différents passages sont prévus au même endroit mais avec des directions à prendre différentes en fonction des tours effectués….en gros, le 5km passera 3 fois au même endroit en prenant une première fois à droite à la fin de la première boucle, une deuxième fois à gauche pour la fin de le deuxième boucle et une dernière fois à droite pour rejoindre l’arrivée 300m plus loin. Cela peut paraître simple et pourtant on comprend facilement que le même raisonnement pour un 10km et surtout sa mise en application avec 5 passage au même endroit ne l’est pas du tout…vous me suivez toujours ??. ....Bref, de toute manière, quand on court on est tous un peu (beaucoup pour certains) neuneu, on suit comme des moutons les autres alors ça va peut-être bien se passer… 

 

9H30 : je pars m’échauffer sur la première boucle avec Mous, et là, surprise ! gros faux plat casse-patte à faire 2 fois s’il vous plaît !  Angélique m’avait dit que le parcours n’était pas facile et comportait beaucoup de relances et vu cette première partie, je la crois aisément ! Puis 10 minutes plus tard, étirements et quelques lignes droites pour ne pas trop se refroidir car il fait encore un peu frais. 

 

9H50 : je discute rapidement avec Antoine et Thomas qui doivent courir avec moi et leur parle du « faux plat » en insistant sur le fait qu’il doivent vraiment ne pas m’attendre car je n’ai pas leurs jambes et leur fougue (une vraie mémé) !

 

9H55 : on est tous sur le départ, ceux du 5km et ceux du 10km. Une fille du club de Neuilly sur Marne hyper affûtée me demande quelle couleur au sol il faut suivre (il y avait 4 ou 5 marquages au sol de couleurs différentes pour indiquer les directions à prendre) pour le 5 km….je n’en sait fichtrement rien…..par contre ce que je sais c’est que je ne serai pas première aujourd’hui . 

 

10H : c’est parti !

 

 

depart.jpg

 

 

Je prends un départ rapide comme prévu et je suis impressionnée par le départ de la coureuse de Neuilly….un bolide !  Les garçons sont quelques mètres devant, Joce, qui fait le 10km, aussi ; je me mets à sa hauteur, elle m’encourage et je la dépasse pour ne pas me faire distancer dès le début par les 2 cocos ! Les bénévoles du club nous encouragent à notre passage et ça fait du bien !  

La première boucle me parait longue (j'ai appris qu'en fait on a fait 500m - 600m de plus que prévu...) et je suis un peu KO, le faux plat casse vraiment le rythme même si la descente qui s’ensuit permet de souffler un peu…les 2 garçons m’ont un peu distancée, ils doivent être à 100m devant et moi je peine un peu derrière…

 

 

 2.jpg

 

 

On entame la deuxième boucle, à mon passage je me fait bien encourager par tous et Thierry tente même un peu d’humour (s’en était vraiment ?) en me disant que je me traîne ! Je n’ai pas encore retrouvé mon souffle et avec cette deuxième boucle empruntant le même faux plat cela ne risque pas de s’arranger pour le moment. Dernière descente avant d’entamer la dernière boucle qui nous mène au parc du Raincy.

 

 

 3.jpg           4.jpg

 

 

Au croisement, Dom me crie en rigolant « t’es partie pour 6km ma vieille »..il déconne ou quoi ???? re-faux plat puis grande ligne droite (ça fait du bien) jusqu’au parc…montée…descente..montée…descente…épingle à cheveux..montée..descente… cette petite partie dans le parc n’est pas de tout repos mais c’est bien agréable ! on sort du parc et les 2 garçons ne sont plus qu’à 10m devant moi, la petit ballade les aurait-elle calmés ?  je me mets à leur hauteur sur la grande ligne droite qui nous amène à l’arrivée ; nous franchissons d’ailleurs à ce moment le marquage « 4km » au sol, je leur souffle un « plus qu’un » et Antoine se met à accélérer (il en a là-dessous dis donc ! ), je regarde mon chrono…20 minutes….euh….problème…..je suis persuadée d’avoir pas trop mal couru, et même si le parcours n’était pas plat, c’est juste pas possible ! le parcours ne fait pas 5 km…cette petite réflexion et les calculs mathématiques associés m’a bien fait passer le temps et on entame pour la dernière fois la grande descente où Antoine va « lâcher les chevaux », derniers mètres sous les chaleureux encouragements de toute l’équipe et je passe la ligne quelques secondes après les garçons en 24 minutes et quelques.

 

 

 5.jpg 6.jpg 7.jpg

 

 

Les autres courses s’enchaînent pendant lesquelles il y aura de vives discutions au sujet du parcours et notamment pour le 10km qui a été un fiasco total avec erreur d’aiguillage et erreur de parcours de la voiture de tête…. Bref certains auraient couru moins de 10km….. et enfin arrive l’heure des podiums qui ne va pas non plus être un moment de gloire à cause des erreurs faites sur le classement d’abord puis sur les remises des récompenses….bref…pas grave….au final je me suis retrouvée avec 2 coupes (dont une en verre ultra jolie !) et un bouquet de fleurs !

 

 

9.jpg 10.jpg

 

 

Bon sinon, on a quand même bien rigolé, comme d’hab on a passé un bon moment de partage tous ensemble sous le soleil et ça c’est le plus important.

 

 

 8.jpg

 

 

Encore un grand merci à tous pour votre implication dans cet évènement qui sera une réussite totale en 2013 !

 

 

distance inconnue (5,5 - 5,6 km ?)

24'21''

2ème féminine et 2ème SEF 

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 09:05

 

 

                                    maisonnaise.png

Il s’agissait de la troisième édition, de cette course sur route et ce fut un véritable carton plein !!

L’engouement fut tel que des coureurs ont été refusés à l’inscription…nous étions 800 sur le 10km (course labellisée FFA et sans puce ???!!!) et 300 sur le 5.181km (j’insiste sur le 181m car il fera toute la différence sur mon temps ) !!!

 

La veille au soir, j’ai assisté à mon premier ballet : Le Lac des Cygnes au Palais des Congrès, ce fut une pure merveille ! Ce dernier a tout de même duré 3H et la nuit fut donc courte mais quel ravissement !

 

7H : Lever (pas réussi à décoller à 6H30…), et petit déj BEAUCOUP trop copieux, mais j’avais où la tête moi ??? on court ce matin !!!!  

 

8H : une douche, enfilage du mini short et c’est parti pour rejoindre le départ en footing (15 minutes..)

 

9H15 : mais Put%@*§ de m%$£ ma cheville !!!     c’est quoi cette souche cachée sous les feuilles mortes...

 

9H30 : j’ai retrouvé mes potes et mon mari du jour  avec qui je vais courir ce 5 bornes et quelques en duo…. « bon tu viens chéri, c’est l’heure de s’échauffer …»

 

9H45 : petites photos de groupe et c’est parti !!

 

dsc 0077  dsc 0082

 

Kilo 1 : je reteste le « je pars vite et j’essaye de gérer après » que j’avais testé à Villejuif et qui m’avait pas trop mal réussi. Mon mari est à mes côtés, il me dit que je suis partie trop vite…oui… mais non… je teste…mais je ne lui réponds pas sinon c’est la suffocation assurée !! dès le départ je vois un autre Duo devant nous…gloupppss…pas gérable de les doubler   …tant pis on va essayer de faire au mieux pour pas décrocher de trop ! Sur le premier kilo j’entends Dom derrière nous, c’est cool, on est donc 3 c’est plus sympa ! ce premier kilomètre est assez descendant (même s’il me semble qu’il y a un faux plat montant à la fin) et on en profite, il faut avancer ici et maintenant ! On le passe en 4’07’’ je crois, c’est rapide mais c’est cool, j’ai donc un peu d’avance et de marge sur mon chrono.

 

Kilo 2 : ça a été le kilo le plus dur !! il fallait que je retrouve mon souffle !  et je dois dire que l’aide de Thierry à mes côtés a été plus que bénéfique, je l’écoutais et j’obéissais à ce qu’il me disait de faire..lol… je me sentais épaulée, portée, même si je ne pouvais pas répondre, c’était hyper agréable de se sentir soutenue comme cela ! j’ai presque versé ma petite larme dis donc …..minute émotion terminée…j’ai retrouvé mon souffle mais je n’entends plus Dom qui semble être retourné avec les filles derrières pour faire la locomotive (c’est cool, elles ont dû apprécier). J’ai mal au ventre, j’ai vraiment trop mangé ce matin…n’importe quoi !!!

 

Image2

Image3

 

Kilo 3 : Je suis toujours aux côtés de Thierry, je suis à fond mais le souffle est bon, Thierry semble rassuré (je pense que mon départ l’a inquiété) j’ai pas trop mal géré cette partie, je suis sur des bases de 4’30’’ au kilo comme prévu ; j’ai beaucoup apprécié cette partie roulante. Thierry me donne mes temps et m’encourage à accrocher les coureurs, à pousser avec les bras, à allonger ma foulée, il me donne des repères « après le pont c’est la fin », « plus que 4 minutes »…c’est vraiment motivant. Mon ventre ne me fait plus souffrir, ce sont juste mes abdos qui se réveillent, cette douleur me rassure car je la connais !

 

Image4

 

Kilo 4 : J’essaye de ne pas trop faire mon « bonhomme » , je ne crache pas et j’essaye de ne pas faire de bruit en soufflant…. J’ai un peu d’orgueil quand même ! Dans mes réflexions je me dis qu’un point à travailler sérieusement dans les prochaines semaines sera la ceinture abdominale, j’ai des abdos plutôt pas trop moches mais ils me font souffrir (ainsi que le dos) lorsque l’effort devient intense…Dernier virage, on arrive près du stade, curieusement je ne suis pas en train de mourir et pourtant, j’ai donné ! on arrive près du stade, c’est fini, je sais que c’est gagné, que j’ai amélioré mon chrono… . Merci Thierry !!!!

 

Kilo 5 : on est maintenant sur le stade, un dernier effort de moins de 200m et c’est terminé… j’accroche un coureur, Thierry me dit de rester derrière,….mais ça va pas ou quoi ??? on le double oui !!!  (trop contente de mes jambes là !) et dernière ligne droite avant l’arche d’arrivée. J’ai juste le temps de voir quelque chose comme 23’05’’…un micro calcul… oui c’est bon, ça va le faire, record perso battu…. Je m’arrête net après l’arche…ouchhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!! mes abdos !!!!!! 2 minutes plus tard, j’ai retrouvé mon souffle, je rigole, je cours encourager les autres arriver et suis même prête à enchaîner avec le départ du 10km à 10H30 si je trouve quelqu’un qui le fait sur des bases de 10-11km/h….mais non, personne, que des bons … allez pas grave, c’est peut-être plus raisonnable de ne pas enchaîner !

 

dsc 0112 dsc 0114

                                    dsc 0116

12H30 : enfin la remise des récompenses ! Thierry fait son premier podium, c’est cool, nous sommes 3ème duo ! bon nous n’aurons pas le dîner offert au premier duo mais c’est tout de même super sympa d’avoir couru pour la première fois ensemble !

 

297296 3504010398085 1206491047 102272155 1262205234 n

300339 3504026758494 1206491047 102272159 1835470183 n

 

« Toute première fois , toute toute première fois, toute toute première fois…. »

 

Mamour, on remet ça quand tu veux !

 

5km181

23’03’’ (13,5 km/h)

3ème SEF / 6ème féminine

3ème duo

 

Donc mieux qu’à la corrida de Villejuif où j’avais couru les 5 km à 13,29km/h…..mathématiquement s’il s’agissait d’un vrai 5km, je l’aurait couru en 22’20’’ (soit 14s de mieux) et évidemment temps pourri dégueulasse (25’35’’) de 2010 explosé, ce fut ma pire course autant du point de vue résultat que sensations !

 

Et un grand Bravo à ma copine de course et de mode, Angy, qui s'améliore de jour en jour et avec qui j'aurai la joie de partager le prochain 10km....

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 15:31

 

                            179893_2776864979904_1206491047_101406776_3160056_n.jpg

 

 

J'ai connu Angélique il y a tout juste un an grâce à la course à pied. Ce qui m'a frappé le plus et en premier chez elle sont son dynamisme, sa bonne humeur et sa joie de vivre à toute épreuve. Volontaire et ultra-motivée, elle m'épate chaque jour par ses efforts, sa ténacité et sa progression. Mais attention, cette jolie jeune femme possède également un caractère bien trempé et n'hésite pas à dire tout haut ce qu'elle pense et ce que les autres pensent tout bas ! 

 

La course à pied et plus particulièrement les entraînements sont parfois....souvent... des moment où on flirte intensemment avec la souffrance ; pourtant, venir au stade est toujours un réel plaisir lorsqu'on sait que la séance va se finir en déconnade. De même, les RDV très matinaux du dimanche matin (parfois dans le froid, sous la pluie,...) pour les compétitions sont des moments de bonheur et de partage où je me réjouis toujours d'aller.

 

Elle a donc favorablement contribué à ma passion pour la course à pied et m'a réconciliée avec la compétition. Elle m'a également étonnée par sa présence et son soutien lors de mes périodes noires d'absence difficiles...

 

Pour toutes ces raisons, en plus d'être une coureuse passionnée, j'ai la chance de la compter parmi mes amis (les vrais de vrais)....Merci Angie !

 

dsc_0077.jpg

 

Angélique :

 

 

Je suis : une femme de 37 ans pleine de vie et de peps

... je confirme, rien à ajouter...

Je cours depuis : 2005  

Je cours parce que : j'aime cette sensation de liberté

... tu veux parler des endorphines ^^ ?? ...

Ma course préférée est : la corrida de Thiais pour son ambiance et sa chaleur hivernale

...et elle risque d'être sympa et pleine de surprises cette année...dsc_0141.jpg

Courir me permet / m’a permis de : courir me permet d'oublier le tracas quotidien, quand je cours j'oublie tout et cela m'a permis de pleurer ma tristesse quand la vie m'a imposée des épreuves dures et pénibles et que je ne voulais pas le faire partager aux autres.  

Ma principale qualité de coureur est : ma bonne humeur communicative même dans l'effort j'ai toujours une petite blague pour mes auditeurs

 ... idem, je confirme !     

Mon principal défaut de coureur est : je cours en zig zag, du coup je donne des coups de coudes et en plus je me rallonge de quelques centimètres

... ça s'appelle l'alcool ça !

Ma course idéale serait : pouvoir sentir mes jambes volées, ne pas charenton-8087.JPGregarder ma montre et passer l'arrivée en me disant "c'est déjà fini !    

Ma course en duo rêvée serait avec : faire les 100 km de Milhau avec mon homme en hommage à ma grand mère qui revait de le traverser à pied mais que sa santé lui interdit.  

Mes équipements préférés sont : mon super soutien george pour les impacts et le touche de blush pour les pomettes !

... c'est donc ça le secret !!   photo6

Quand je cours je pense à : RIEN  

Mes projets en 2012 sont : gagnez des petites secondes à chaque course, pouvoir allonger ma foulée et faire une distance un peu plus longue que le 10km

...yes !!!

Ma citation favorite : j'en ai pas mais je vais y réfléchir  

Le mot de la fin : la course permet de faire de belle rencontre et de créer de belles amitiés, elle partage les races, les cultures et origines, elle se pratique sans gros moyen, une paire de baskets, un tee shirt et un short et on part pour de la liberté, à travers champs ou sur les routes, chaque coureur trouve et cherche son plaisir. La course est un défi de soit.    

 

                                           297480_3503968877047_1206491047_102272147_889316229_n.jpg

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans blablabla
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 16:16

 

Mon premier 5km depuis…des lustres….le dernier était en fait le 14 février 2011, aux foulées charentonnaises, j’avais bouclé le parcours en 24’15’’..vraiment pas terrible….

 

Je n’avais donc pas beaucoup de repères de temps pour cette course car j’ai enchaîné cette année beaucoup de longues distances et je n’ai pas beaucoup travaillé la vitesse, voire pas du tout. Il pleuvait un max ce matin et la course était super tard…11h20 !!! En même temps, ça permet de sortir un peu plus tard le samedi et de ne pas se lever aux aurores le dimanche matin, ce qui est quand même appréciable de temps en temps. J’ai rejoint toute la petite bande au départ, juste à temps pour voir partir ceux du 10km. Il est déjà temps de s’échauffer et c’est emmitouflés dans des sacs poubelles que nous faisons notre footing ; je n’ai pas de photos mais cela aurait valu le coup !

 

C’est enfin  l’heure de se placer au départ ; j’espère faire 24’ environ (c’est-à-dire ne rien avoir perdu ni gagné par rapport aux courses précédentes) mais en même temps je ne sais pas du tout à combien je peux tourner sachant que je n’ai fait que des sorties longues cette année et aucune séance spécifique pour les courtes distances. C’est parti ! je pars très très vite et je le sens, ma montre se met à déconner et je mets bien 30 secondes à la redémarrer, toujours à la même vitesse.

Sans-titre.png

 

 On fait une petite boucle pour revenir au départ puis on rentre dans la ville, on passe devant le cimetière puis on pénètre dans le parc ; je sais que je vais vite mais pour le moment ça va, le parcours est très roulant et super varié, ce qui facilite la chose. On arrive au kilo 3 et là je me dis que je vais avoir beaucoup de mal à tenir le rythme, mon souffle est déjà bien court ; cependant, j’ai semé toutes les féminines derrières moi et je compte bien ne pas les laisser revenir , j’essaie donc de garder le cap ; j’essaie de me motiver également en pensant que Mouss (coach) doit se trouver au kilo 4 et m’aide à finir comme je lui ai demandé. Et en effet, je l’aperçois au loin et ça me rassure, l’arrivée est proche ; il va me « hurler » dessus pendant 800m… « allonge !!! », « pousse !!! »…euh oui…bien sûr ….je fais des bruits inhumains, j’ai honte mais je m’en fous  ; dernier virage, il me quitte et va rejoindre encourager les autres  ; il reste 300m, je n’ai plus de jus mais je continue ; je sprinte à l’arrivée pour ne pas laisser passer un coureur devant moi (c’est n’importe quoi mais j’étais vraiment dans mon délire là…), je passe la ligne, 22’34’’, je suis K.O… aussitôt un gars vient avec sa caméra pour me demander mes impressions (comme si on était en état à l'arrivée)… j’ai du mal à parler, je lui sors 2-3 banalités (parcours sympa, gnagnagna et gnagnagna) et je « cours » à l’arrivée encourager les autres. Sur le chemin on me dit que je suis 4èmeféminine et 3ème sénior, je m’en fous un peu, je suis trop contente de mon temps et je n’en reviens toujours pas, je me suis améliorée de 2’30’’ par rapport à mon meilleur chrono sur 5km et sans avoir bossé les fractionnés. J’espère sincèrement pour cette nouvelle saison ne pas connaitre les mêmes déboires de santé que l’année dernière et passer sous les 22 minutes en 2012 qui sait !

De gauche à droite : Mouss notre entraîneur, Océane, moi et Denis

 

groupe-copie-1.jpg 

Mouss et moi

mouss-copie-1.jpg

 

Podium

podium.jpg

Lien de la vidéo : link  On me voit courir à 24'46'' et "donner mes impressions" à la fin à 31'43''

 

22’34’’ (13.29 km/h)

3ème SEF et 4ème Femme

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 10:41

ma88vrgl.gif

Même s’il s’agit de mon semi record, c’est celui que j’ai le moins aimé, le parcours était un peu ennuyant, il n’y avait pas grand-chose à voir, on courait sur la route, parfois la circulation n’était même pas stoppée et on traversait parmi les voitures !!!! En plus, moi qui pensais voir Mickey !!! quelle déception ! Du parc on n’a rien vu, mis à part les oreilles de Mickey au loin et Space Montain… à cela il faut rajouter la chaleur de ce dimanche 2 octobre, les faux plats casse pattes, le manque d’eau aux ravito…bref, soyons indulgent pour cette première édition .

DSC_4018--2-.jpg

 Pas grand-chose à raconter sur cette course, au départ je me suis placée dans le sas « moins de 1h50 », j’ai couru une grande partie seule durant laquelle je me suis bien ennuyée donc j’étais concentrée sur mon allure  puis j’ai fait une « rencontre » avec un coureur d’une cinquantaine d’année qui a en fait couru du début à la fin pas très loin de moi, tantôt devant, tantôt derrière, nous avons finalement « décidé » de courir côtes à côtes à partir du kilo 13. Il m’a fait accélérer au kilo 18, et heureusement qu’il était là parce que je n’ai plus eu ni jambes ni souffle…on aurait dit un cachalot qui se trainait ….au kilo 19 on passe même devant l’arrivée mais le calvaire n’est pas encore terminé, un petit tour de lac qui n’en finit pas et sprint impossible à l’arrivée….1’44’17 !!! youhou !!! moins de 1’45 !!! je suis lessivée !! mais trop heureuse d’avoir battu mon record sur 21km plat de 5 minutes  ! et surtout après une si longue période sans entrainement ! le lendemain, pas de douleur, j’ai quand même glacé…et repos cette semaine !

8ème SEF

1h44'17''

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 11:01

 

Après 2 mois de longue et pénible abstinence , mon kiné m'a forcée, oui oui, je dis bien forcée, à reprendre la course à pied  (il faut dire que j'avais vachement peur de rechausser les running et de sentir à nouveau cette foutue douleur encore inexpliquée et pas complètement guérie à ce jour). J'ai donc repris tout doucement les footing selon ses préconisations en alternant vitesse et endurance. Puis je suis partie en vacances en Californie, encore et toujours, où j'ai pu m'"amuser" dans les collines (on perd trop vite ses muscles c'est dingue !) et souffrir sous la chaleur (à la fin je me levais vers 6h pour profiter de la fraîcheur matinale trop éphémère...). Je n'avais pas trop mal et surtout j'écoutais mon corps ; tu as mal, tu t'arrêtes, après une séance longue tu n'enchaînes pas le lendemain, tu te reposes ! et enfin, tu T'ETIRES un max !!! Bref, en suivant ces quelques précautions, je réussissais à courir tous les 2-3 jours sans douleur...quel pied !

 

Mais pour conclure ce fabuleux voyage , il fallait faire quelque chose pour fêter cela…..un semi !

Il était organisé par les Marines sur leur base nommée Camp Pendleton. En termes d’organisation, je dois dire que je n’ai jamais rien vu de tel,…une inscription en 5 minutes chrono malgré la foule, une centaine de WC installés pour l’occasion (jamais de queue) avec des lavabos, 3 vagues de départ espacées de 5 minutes respectées par tous, des ravitaillements en eau tous les miles, des secours tous les 5 km environ, un marquage des  distances avec des encouragements et des participants plus motivés que jamais !

Après le traditionnel hymne national durant lequel on aurait entendu une mouche voler c’est parti pour 13.1 miles (bizarrement ça m’a semblé plus facile), et ça monte !!!!!! 11814026.jpgon arrive au mile 2 et déjà tout le monde suffoque et la moitié marche…ça promet !

11814025.jpg

Perso ça va à peu près, j’ai chaud (mais par chance le temps est couvert ce matin) mais les jambes vont bien et niveau cardio ça va. Le parcours est un peu ennuyeux, on se promène dans les collines de la base donc c’est un peu désertique...le côté sympa c’est que le retour se fait par le même chemin donc on croise les autres coureurs et ça c’est cool, ça fait passer le temps !!! j’arrive à mi-parcours et hop demi-tour, j’avale trois raisins secs et c’est reparti pour 10 bornes. En chemin je croise beaucoup de monde, dont 3 militaires en tenue de combats avec des masques anti-gaz…..wahouh !!! impressionnant !!!! mile 10, je commence à accélérer surtout que c’est la partie la plus facile (c’était la plus difficile au départ), et là je vais doubler énormément de monde, beaucoup marchent, certains sont arrêtés et s’étirent, je cavale,  mes muscles me font mal mais la tête prend le dessus et j’accélère toujours c’est un sentiment très fort de bien-être. Mile 12, on nous encourage, c’est presque terminé, bientôt je vois l’arrivée, pleine de monde qui applaudissent à notre passage, je sprinte…1H50….même pas mal !

11814024.jpg

 11814023

Je ne suis pas essoufflée, je fonce m’étirer et boire, boire et boire…..puis repos 4 jours (je me force à être raisonnable) et reprise des joggings le matin (cool au début et un peu plus rapide les jours d’après)…ça à l’air de tenir…prochaine étape : retourner au stade…

1'50''13 au coup de feu

1'50''05 au réel

Pour le classement c'est un peu compliqué et je n'ai pas tout compris, il n'y a pas de classement scratch, ni de classement par catégorie mais des classements par tranches d'âge.... j'ai fini 7ème femme "civile" (ils ont séparé également le classement "militaire" du classement "civil") des 20-25 ans... bon en gros j'ai bien fini et sans douleur et ça c'est la plus important !

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 07:38

 

Je ne vais pas dire grand-chose de cette course puisqu’il s’agissait de ma dernière pour un long moment….je souffre beaucoup trop. J’ai rangé mes running au placard jusqu’à septembre au moins, personne ne peut me donner un diagnostic fiable et mes douleurs évoluent beaucoup trop.  

 

J’ai cependant passé un très bon moment sur ce magnifique trail et j’ai adoré la suite composée du traditionnel pique nique et d’une ballade de 8km…

Et je vous laisse deviner ma place…4ème SEF pour changer…

 

A moi la natation que je déteste !     

 

 

 

                                             DSC_6003.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 16:10

 

C'est une course un peu particulière puisqu’il s’agit de la première édition d'une course d’obstacles.
Il fallait effectuer 2 fois la même boucle de 7 kilomètres comportant à chaque fois 7 obstacles.

 

 la grotte

 la monté impossible

 le tunnel de sable

 la rivière

 l’échelle (+ toile d’araignée)

 la corde

 les gonflables

 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un parcours aussi sympa du point de vue de l’originalité et de la convivialité. Il faut dire que j’étais bien entourée, Damien devant, en parfait lièvre et José derrière pour maintenir le rythme.

Nous avions formé une équipe nommée « au pif » car nous ne savions pas à l’inscription quel nom donner à notre team on nous a donc suggérer de donner un nom au pif et c’est ce que nous avons fait…

 

José est resté derrière moi tout le parcours, j’ai trouvé ça super sympa ; il me disait qu’il ne pouvait pas aller plus vite, j’en doute... mais j’ai trouvé ça très gentil de sa part en tout cas de ne pas m’abandonner à l'arrière surtout qu’à certains moments du parcours j’aurais perdu beaucoup de temps si j’avais été seule. 

 

Damien, super lièvre, il m’a permis de m’accrocher, d’accélérer, de ne pas penser à la souffrance, de ne pas penser à la direction à prendre … bref de débrancher mes neurones et me mettre en mode « cours et tais toi ».

 

Pour les obstacles, tous les 2 ont été parfaits, notamment lors de 2 obstacles vraiments difficiles pour moi où ils ont été plus que parfaits .

 

Le plus dur du parcours était au départ où on avait le maximum de dénivelé. Tous le monde (50 au total ) est parti assez vite. Nous aurions su qu’un bouchon allait se créer dès le début, au niveau du premier obstacle, et ainsi creuser les écarts, nous aurions été encore plus vite afin de prendre de l’avance car quasiment toute la course s’est jouée à ce moment là. Nous n’avons finalement doublé que peu de coureurs mais créé pas mal d’écart avec les autres.

 

Ce premier obstacle, la grotte, est donc arrivé trop très rapidement, en haut d’une côte.

 

224657_10150189285332418_225436847417_6823797_6386781_n.jpg 228745_10150189285412418_225436847417_6823799_7242794_n.jpg

 

                                    230439_10150189285517418_225436847417_6823800_2065962_n.jpg

 

                                    222297_10150189270272418_225436847417_6823537_8177607_n.jpg

 

  

 Après quelques secondes de bouchon, nous avons donc franchi cet obstacle à quatre-pattes ; à certains moments, les fesses avaient même du mal à passer si on ne rampait pas.

 

La grotte passée, nous avons couru jusqu’à la monté impossible qui comme son nom l’indique est une monté assez raide où il était quasi-impossible de courir ; puis nous avons traversé pas mal de sable, en monté, en descente.

 

Le troisième obstacle à franchir était un tunnel de sable, atelier assez simple qui consistait à ramper dans le sable.

 

 

                                   227102_10150189302412418_225436847417_6824105_3261412_n.jpg

 

 

Le plus drôle pour moi a été la rivière (un tunnel avec de l’eau en réalité), non par l’obstacle en lui-même, mais par la démo de Damien qui se jetait littéralement dedans comme s’il plongeait dans une piscine (sauf que là, il y avait 30 cm d’eau à tout casser ) il a du confondre cette sortie avec les sorties du mardi soir à la piscine de Villejuif ; j’y ai quand même laissé mes genoux.

 

L’épreuve de l’échelle et celle de la corde ont été les plus éprouvantes pour moi, Damien et José m’ont beaucoup aidé surtout sur celle de la corde sans qui je pense je n’y serais pas arrivé : Damien sur la première boucle et José sur la deuxième en me poussant aux fesses () pour grimper sur le rocher.

Les bras ont morphlé !

 

On relançait bien sur les parties plates et descendantes ; après certains obstacles, j’étais tellement vannée que je poussais des cris dignes d’animaux non existants à ce jour …mais une fois le souffle retrouvé, mon rythme était plutôt bon.

 

Le dernier obstacle était un jeu d’enfant … au sens propre bien sûr ! il s’agissait d’un gonflable sur lequel il fallait grimper puis glisser sur un toboggan pour redescendre et là…aïe aïe aïe les fesses…..ça brûle le frottement !!

 

 

                                        228355_10150189299162418_225436847417_6824054_3466404_n.jpg

 

 

A la fin de la première boucle, au ravito, j’étais déjà KO, je n’ai rien mangé par peur de tout rendre après….je me suis juste jeté un verre d’eau sur la tête et je suis repartie avant Damien et José qui de toute manière m’ont rattrapée sans grande difficulté.

 

A mon grand étonnement j’étais presque plus à l’aise sur cette deuxième boucle, que nous avons d’ailleurs fait plus rapidement que la première en nous organisant mieux. Nous avons franchi la ligne d’arrivée main dans la main, heureux d’en avoir fini quand même !

 

 

                                   Photo-498.jpg

 

 

 On ne s’est pas arrêté là, on a continué par un pique nique champêtre très arrosé aux deux sens du terme puisque qu’il a plu pendant 20 minutes (mais nous avons tenu bon sous la pluie) et que j’ai fini pour ma part pompette .

 

                                        photo2.JPG

 

 

Puis nous avons testé le Spider filet (1 entrée offerte lors de l’inscription), ça ressemble un peu à l’accrobranche sauf que nous ne sommes pas attachés mais il y a un filet pour nous retenir en cas de chute ; c’était un peu épique vu le nombre de chute important de José.

 

                                       photo-copie-1 

 

 

Pour ma part, je suis aujourd’hui couverte de bleus et d’égratignures et je me paye un bleu digne des annales sur la fesse gauche (20 cm de long)

 

Bref une super journée passée en leur compagnie !

 

 

1'25''13

2ème équipe

3ème féminine

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 12:21

 

Ce dimanche 8 mai se déroulait le trail des Aubins à Bruyères-sur-Oise, petit commune du 95 à encore 1H de route de chez moi !

Cette fois-ci, on a fait du covoiturage ; j’ai emmené 2 filles extra , Magali que j’avais rencontrée l’année dernière au trail du Cul d’Enfer à Mondeville et avec qui j’ai également fait les foulées du Moulins (trail de 20 km) et Cathy, traileuse de choc originaire de Saône-et-Loire mais fille adoptive de Nîmes dont elle a gardé le doux accent.

 

7H30 : je les récupère à et c’est parti pour 1H de route ou plutôt de bavardage….c’est vachement plus agréable que d’être seule.

 

8H30 : on arrive à Bruyère-sur-Oise et on se gare juste à côté du départ, les inscriptions sont faites en 5 minutes ainsi que l’arrêt pipi car il n’y a pas de queue !!

 

9H : nous sommes en tenue et on attend – toujours en discutant- le départ. Magali qui a couru un 1500m la veille nous dit qu’elle va y aller mollo. Soudain on m’interpelle en me demandant si ce n’est pas moi la traileuse de choc qui fait tous les trails de la région….waouh !! Je suis une star !!!!!!!    en fait ce quelqu’un qui s’appelle Laurent m’a reconnue grâce à mon blog et on commence la discussion, toujours autour de la course à pied….

 

9H15 : on va s’échauffer 5 minutes (histoire de dire qu’on s’échauffe) avec Cathy

 

9H30 : c’est le départ et ça démarre un peu vite sur les routes goudronnées. Après 2 km on traverse l’Oise et on emprunte une montée où tout le monde marche sur un sentier étroit. Il fait déjà très chaud et je suis en nage. Je fais ce trail, un peu comme tous les autres courses en ce moment, dans la douleur, ma jambe gauche me fait toujours très mal. Toute la première partie du parcours se fait en montée. J’arrive à courir sur d’assez grandes portions là où les autres marchent et luttent (mes cuisses brûlent mais je suis plutôt à l’aise en montée) et je me fais redoubler par les même coureurs dès que cela devient plus plat ou en descente (faut vraiment que j'apprenne à descendre !!). On va jouer à ce petit jeu pendant la plus grande partie du trail, ce qui à chaque fois donnera lieu à des petits commentaires. Puis on aborde une partie plate, je vais suivre une féminine pendant un certain temps ; elle se plaint de ses pieds qui chauffent , je ne suis pas non plus en grande forme…La descente est assez raide par moment, je ne suis pas très à l’aise mais la coureuse qui me précédait l’est encore moins, je la double et j’accélère dès que c’est possible. Je ne donne pas tout, j’essaie de garder des forces car il me semble qu’il reste encore une montée ; en tout cas il est impossible qu’on ait fait 650m de dénivelé comme indiqué. Or je reconnais à un moment le chemin du retour qui est le même que celui emprunté à l’aller et un monsieur sur le côté me dit que c'est presque terminé….la féminine me redouble, il reste 3 km, j’arrive à accélérer et la redoubler et j’accroche 2 coureurs, enfin la ligne d’arrivée….

 

Magali arrive quelques minutes plus tard, elle est tombée et s’est tordue la cheville….

On me confirme que le parcours n’avait que 360m de dénivelé au lieu des 650m indiqués….

 

  photo.JPG

 

Petite photos des grandes gagnantes de ce jour, Cathy 1ère V1F et Stéphanie 2ème SEF..je fais un peu tâche sur la photo avec ma 4ème place SEF (et en plus je me suis transformée en fille….) mais les autres ont insisté en disant que 4ème c’est pas mal…ouai ok c’est un peu vrai !

 

On poursuit avec un pique nique arrosé et calorique pour se remettre de tout ça retour à la maison en bavardant entre filles.

 

 

1’47’’28 (10,61 km/h)

100ème / 198 arrivants

9ème féminine / 42

4ème SEF / 15

 

 

A ce jour Magali va mieux et elle pense même à faire les Carrières en mode tortue ...

 

 

 

Repost 0
Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article