Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lolbee

  • : Lolbee
  • Lolbee
  • : Je souhaite simplement, à travers ce blog, faire partager ma passion, la course à pied. J'aime non seulement courir mais également tout ce qui l'entoure, l'atmosphère des courses, les rencontres diverses et variées, l'effort fourni durant les entraînements et son lot de souffrances, les sensations particulières ressenties lors des longues distances, le bien-être des arrivées, l'émulation, les encouragements.....une grande famille la course à pied !
  • Contact

Mes modestes chronos

 

5 km   21'57'' (septembre 2012)

10 km  43'43'' (septembre 2012)

Semi  1h39'04'' (mars 2014)

Rechercher

Dernières Compétitions

Semi-marathon de Nogent-sur-Marne

1H39'04''

 

10000m Lille

43'43''

 

Trail des Hauts-Forts

3H59'24'' 

 

Triathlon découverte Fontenay-Sur-Eure (250/8/2.7)

51'55''

 

3000m piste Saint-Maur

12'39''

 

Semi-marathon de Troyes

1H39'31''

 

3000m piste Antony

12'41''08

 

3100m Cross Mureaux

12'22''

 

2910m Cross Choisy-le-Roi

15'18''

 

3165m Cross Champigny

13'27''

 

3500m Cross Sucy-en-Brie

14'43''

 

Foulées de Bonneuil

24'21''

 

5181m La Maisonnaise

23'03''

 

5000m La Corrida de Villejuif

22'34''

 

Semi-marathon du Val d'Europe

1H44'17''

Pages

Catégories

17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 10:41

Des cordes, il pleut des cordes depuis la veille…. Il est tout juste 5H20 lorsque je me lève. Le réveil n’est pas trop dur face à l’excitation, je ne suis pas vraiment stressée mais j’appréhende un peu de courir 29km en trail, l’effort n’est pas le même que sur route. Quoiqu’il en soit, la météo ne va pas nous faciliter la tâche si la pluie ne s’arrête pas, mais au moins nous n’aurons pas chaud et c’est bien comme cela. Petit déj habituel et j’enfile ma tenue. J’hésite un instant à prendre mes vieilles chaussures de trails trouées, je n’ai en effet couru avec mes nouvelles que 2 ou 3 fois et j’ai peur de ne pas les supporter. Je finis par prendre les nouvelles, il faudra bien les faire un jour de toute façon. Je récupère les filles au parking di Vitam.

Pas un chat, il fait frais, Clotilde est la première sur place, elle stresse beaucoup. On attend Rachel et Sandrine, il est 6H45, l’heure du départ, on s’impatiente… enfin elles arrivent, nous partons aussitôt pour Faverges. La pluie s’était bien calmée mais reprend de plus belle une fois sur l’autoroute, ça va patauger sévère ! 7H, on a une grosse pensée pour Armelle qui prend le départ du 48km….ouch !!! d’autant plus que c’est le déluge !

A 7H45 on est à Faverges, récupération des dossards, du sac et corsaire Icebreaker cadeaux et il est temps de se préparer. Je suis étrangement calme et pas stressée, même à quelques secondes du départ. À 9H on s’élance dans la rue principale pour rejoindre un escalier qui nous mènera au château de Faverges.

Je suis plus que concentrée, je ne le vois pas, j’essaie de ne pas partir trop vite mais je ne veux pas non plus être à la rue parce qu’après dans les sentiers il sera un peu plus difficile de doubler ceux qui sont partis trop vites. Clotilde est devant mais je ne la vois déjà plus, je reste avec les autres 500m puis je les laisse également ; je vais peut-être le payer mais j’ai envie d’y croire. On rejoint le village du Villaret, on est toujours sur le bitume, j’ai hâte de rentrer dans la forêt. C’est bientôt chose faite. Un peu de dénivelé positif et au bout de 5km on rejoint le parcours effectué lors de la reconnaissance 2 semaines plus tôt. Je suis en forme mais en nages, le soleil a fait place à la pluie et ça cogne dur, je suis obligée d’enlever mon bandeau à cheveux tellement il fait chaud et lourd. Je croise lors d’un court passage sur route Kevin, un collègue de travail venu m’encourager, ça fait beaucoup de bien d’entendre son prénom. Suite à la reco J’ai mes repères, je trouve ça avantageux même si la découverte aurait été bien agréable. Je sais cependant à quoi m’attendre niveau dénivelé et c’est rassurant. Je sais qu’à ce moment c’était passé tout seul et qu’une fois arrivés en haut il n’y aura plus que de la descente -pas forcément le plus facile pour moi mais un bon annonciateur de retour à l’écurie…- Je suis confiante pour le moment Le seul souci c’est l’hydratation, je n’arrive étonnement pas à boire En général je n’ai aucun problème avec ça mais aujourd’hui l’eau ne passe pas Mais pas le choix il faut s’hydrater, je me rabats donc sur mon petit bidon de 250ml de boisson isotonique (bien dégueu), j’arrive à boire quelques gorgées. Je commence également à m’alimenter, la pâte de fruit passe bien, c’est déjà ça.

On arrive au premier ravito en eau à la Maison Forestière, c’est aussi la barrière horaire, j’ai 32 minutes d’avance, parfait. Je ne m’arrête pas à l’abreuvoir pris d’assaut, j’ai encore pas mal d’eau dans mon camel et j’espère pouvoir boire rapidement. On a déjà parcouru 700m de dénivelé ce qui signifie que nous avons presque fait la moitié. On sort maintenant de la forêt, direction les alpages et le Pas de l’Ours 450m plus haut, le point le plus haut du parcours.  Je me fais plaisir et mange mon Kinder Country, mon petit pécher de trail…j’entends derrière moi des concurrent dire que la monté est hard, je me sens super bien et m’énerve un peu car ça traîne franchement devant et quasi impossible de doubler tellement c’est étroit. Nous parvenons à un croisement ou nous rejoint les coureurs du maratrail, du coup il y a vraiment beaucoup de monde sur cette portion.

On atteint le sommet, je ne suis vraiment pas fatiguée, enfin pas assez pour m’arrêter boire. Je continue direction Eau Froide, là je bois 2 verres et repars aussitôt, la suite s’annonce bien difficile pour moi puisqu’il ne s’agit que de descente….dans la caillasse dans un premier temps, parfait pour les chevilles puis enfin dans la foret sur un sol beaucoup plus agréable. Je rattrape tout de même pas mal de monde, du coup je suis plutôt contente de moi, je ne suis pas si nulle en descente, au final je double 3 filles dans la forêt, elles ont l’air bien fatiguée, aussi, en rejoignant la route forestière je prends un bon rythme de façon à ce qu’elles ne m’accrochent pas.

Il reste 4km et un dénivelé négatif de 300m, je continue à accélérer, les jambes tirent un peu mais c’est supportable, en chemin je croise Juliette Benedicto qui remonte la côte, je me demande si elle fait son entrainement…. Le dernier kilo est un calvaire, on est sur le bitume, dans la rue ; et même si les encouragements font du bien, j’ai les jambes coupées, je ne pense pas être à plus de 10km/h tellement je me traine….mais c’est la fin, j’accélère un peu avant la ligne et c’est terminé…au bout de 3:54:06…J’aperçois Clotilde qui a mis 3H38 et arrive 4ème vétérane !

Je suis super contente d’arriver dans cet état au bout de 30km, mentalement ça fait du bien de savoir que je peux tenir la distance même si je l’espérais dur comme ferme.

14èmeSEF/67

21èmeféminine/118

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 14:41

 

Grand soleil ce matin, il fait encore un peu frisquet mais rien de bien méchant, surtout à 7H du matin. Nous arrivons avec Julien au Stade Sous le Lune à Nogent-sur-Marne à 8H, il y a déjà pas mal de monde sur place, je vais récupérer mon dossard et le tee-shirt de la course…à ma taille ! C’est incroyable ils ont du XS cette fois-ci ! Puis on se rend tranquillement près de la zone de départ située à 1 km du stade ou se fera l’arrivée. Sur le chemin nous croisons Sandrine, ça me fait bien plaisir de la voir. Malgré sa fatigue elle me parait plutôt bien et je lui souhaite bon courage pour les championnats de France 10km qui se dérouleront en avril. Ses encouragements aujourd’hui risquent de me faire le plus grand bien.

semi-marathon-Nogent-2014 0368

Mous qui court le 10km à 11H nous rejoint ainsi que, quelques temps après, José et Marie venus m’encourager. Je fais quelques exercices d’échauffement au soleil, c’est bien agréable, puis je pars trottiner 10-15 minutes.

semi-marathon-Nogent-2014 0392

 

A 15 minutes du départ l’affluence est grande et il est grand temps de se faufiler dans la foule pour ne pas trop mal se placer. Un bisou à tout le monde et je m’incruste dans la masse de coureurs. Etant donné mon « accident » de parcours lors des championnats de France de semi, je n’ai pas retenté jusqu’à aujourd’hui un autre semi et mis à part les cross, je n’ai fait aucune compétition récemment, c’est donc sans réel point de repère que je fais cette course. J’ai quand même la ferme intention de ne pas faire « pire » que mon précédent temps de 1’39’’56, l’objectif étant toujours de faire moins de 1’40’’. Niveau entrainement j’ai pas mal travaillé la vitesse depuis septembre mais j’ai fait peu de sorties longues (et aucune de plus de 1H15). Bref cette course est le bon moyen de savoir où j’en suis et par la même occasion de redécrocher ma qualif pour les championnats de France. Nous sommes 2000 coureurs en tout, 10km et semi confondus. Il commence à faire bien chaud lorsque le départ est donné à 9H15, je garde mes lunettes de soleil puisque nous serons sur une grande partie du parcours face au soleil. Vu le monde, le premier kilo est un peu difficile, je passe en 4’47’’…assez lent….un coureur m’interpelle, c’est Alain de mon ancien club, il court pour le club de Nogent triathlon, on se souhaite bon courage et il file. Peu après je me prends une poubelle, trop occupée à regarder le paysage, je me suis bien affichée (et j’ai maintenant un beau bleu). Je découvre peu à peu le parcours, il est constitué de 2 boucles allant du pont de Bry sur Marne au pont de Nogent, le long des bords de Marne. C’est assez joli mais un peu répétitif et les lignes droites paraissent très très longues. C’est assez plat mis à part les passages des ponts. Jusqu’au 10ème kilomètre je serai environ à 4’30’’ - 4’35’’ du kilo, je me sens plutôt bien, au 9ème kilomètre, je retrouve Julien, José, Marie et Sandrine sur le côté qui m’encouragent, ça booste ! Et au 10ème kilomètre, on passe devant le stade et c’est Mous qui m’accompagne quelques mètres tout en m’encourageant.

 

 

semi-marathon-Nogent-2014 0418

 

On attaque la 2ème et dernière boucle, je tiens bon mais je sens que je vais avoir du mal à finir, mon manque d’entrainement sur les longues distances se fait ressentir, je commence à perdre des secondes, je suis à plus de 4’40 au kilo et  passe le 15èmekilomètre en 1’10. Ça m’inquiète un peu mais je ne peux pas accélérer, je maintiens l’allure. Je n’arrive pas à prendre d’éponge au ravitaillement, elles sont disposées dans des poubelles remplies d’eau sur des tables et sont donc bien trop hautes pour moi ; décidément les poubelles ne sont pas mes amies aujourd’hui.  Je laisse tomber et attrape un gobelet en face, je n’arrive pas à boire, je balance mon verre et mange un mini bout de ma pâte de fruit, je n’arrive pas non plus à avaler, je suis dans le dur. Au 18ème je n’en peux plus, il est temps que tout cela se termine, je me maudits de ne pas avoir fait de vraies longues sorties, c’est vraiment très dur…Puis au 20ème kilo j’entends des encouragements au-dessus d’un pont, c’est Julien et José, ils sont vraiment bien placés et c’est rigolo à voir, malgré la souffrance ils me font rire. Marie sur le côté me dit de tenir le coup.

     semi-marathon-Nogent-2014 0480-copie-1

 

Enfin j’aperçois le stade et Alain qui vient juste d’y entrer, je suis très surprise de le voir ici, son semi a du mal se passer pour que je sois à seulement quelques secondes derrière lui. Nous devons faire 300 sur la piste toute neuve du stade, ça fait bizarre de changer de revêtement, j’essaie de puiser dans mes dernières forces mais c’est peine perdue, à quelques mètres de l’arche d’arrivée je vois le chrono à 1’38’’56, c’est foutu pour les 1’38’’, je passerai en 1’39’’04 au chrono officiel (mais je suis bien en 1’38’’ au réel, même si ça ne compte pas, vu que j’ai mis quelques secondes à passer la ligne de départ). Je suis un peu déçue pour les 4 petites secondes mais mon objectif est atteint. Je découvre que je suis 9ème SEF/68 donc très satisfaite !

 

 

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 13:43

 

Quatrième et dernier cross de la saison, les interrégionaux à Annonay (Ardèche). Toujours pas d’objectif particulier si ce n’est avoir de bonnes sensations. Je sais que le niveau est relevé donc pas la peine de me mettre la pression, d’autant plus que je ne souhaite pas faire les France. On arrive vers 12H30,  Il y a beaucoup de monde, je me dirige vers les gradins en marchant le long du parcours. Il a l’air plutôt sympa, avec pas mal de bosses et un terrain varié. Je récupère mon dossard et c’est déjà l’heure d’aller s’échauffer. Nous serons 7 du club sur le cross long et 6 sur le court. Le cross long est de 6595m et se compose de 2 petites boucles et 2 grandes boucles, on ne va donc pas, que tourner en rond. Je m’échauffe avec Christine, une V2F, sur le parcours, on remarque que les pointes ne sont pas réellement nécessaires, j’ai opté pour du 9mm mais les trails auraient bien pu faire l’affaire…

Le départ est retardé de 5 minutes, on s’élance à 14H pile poil.

cross-interregionnal-Annonay-0080.JPG

 Ça démarre très très vite, la différence est assez énorme comparée aux régionaux. J’essaie de partir plus vite mais ça ne suffit pas, je suis quand même en fin de peloton. Le premier kilomètre est difficile et je me chope un point de côté, je paye mon départ….en revanche, les bosses passent bien et comme d’habitude, je remonte quelques filles.

1602140131.jpg  cross-interregionnal-Annonay-0274.JPG

 Je me retourne légèrement, je vois peu de coureuses derrière moi, ok…..je vais donc essayer de sauver les meubles. Vers le 3ème kilomètre mon point de côté part et j’apprécie enfin lacourse, je me sens même plutôt bien, mon rythme ralentit un peu mais je m’accroche.

 cross-interregionnal-Annonay 0254

 Vers le 5ème kilomètre une Espoir est en difficulté, je lui dis de s’accrocher à moi. On ira comme ça jusqu’au bout ensemble.

cross-interregionnal-Annonay 0293

Je sprinte les 300 derniers mètres, je me retourne, elle a aussi passée la ligne mais s’effondre au sol, je vais la voir pour la soutenir, tout en reprenant son souffle elle me remercie.

cross-interregionnal-Annonay-0308.JPG

 

Je finis à la 126ème place en 31’24’’ pour 6880m à mon GPS, l’équipe finit première et est qualifiée pour les France. Je n’y participerai pas, je préfère me concentrer sur mon semi de mars et allonger mes sorties.

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 09:13

3èmecross de l’année et qualificatif pour les  inter-régionaux. Cette fois-ci, direction Aix-les-Bains, à l’hippodrome… on nous prend vraiment de plus en plus pour des chevaux. Ceci étant dit, le cadre sera très sympa et le parcours s’annonce archi boueux puisque les pointes de 15mm seront de la partie. Vu que cela se passe sur l’hippodrome, autant dire que le parcours est complètement plat, mais l’état du sol en fait un parcours de cross digne de ce nom.

Nous récupérons Alexandra en covoiturage près d’Annecy. Sur le cross long, ça ne se bouscule pas, seulement 3 filles Elites seront présentes, nous ne serons donc que 4, ce qui veut dire que je participerai à la qualif de l’équipe. Apparemment aux inter-régionaux les places sont plus prisées, il n’empêche que nous devons réaliser la qualification avant et que nous sommes très peu à avoir fait le déplacement. Peu importe, Comme d’habitude, je prends les cross comme un entrainement « hard ». Nous retrouvons Séverine et Virginie, de vraies fonceuses ! 50 minutes avant le départ on part s’échauffer, l’hippodrome est situé juste à cote d’un golf, c’est vraiment super comparé à Bonneville !

0202140106.jpg

Etant donné que je n’ai pas leur niveau, pendant le footing je suis déjà presque à mon allure course, pas grave, au moins je serai bien échauffée. Puis on enfile les pointes, les 15mm ne sont pas de trop, on s’enfonce complètement. On fait quelques lignes droites devant la ligne de départ et je perds une chaussure tellement ça colle aux pieds. Vite vite je défais mes lacets et ressers tout ça. J’imagine que certaines vont en perdre au moins une pendant la course. On s’aligne et c’est parti pour 6290m....officiels...

cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains-0427.JPG   cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains 0438

C’est bien dur, on piétine complètement. Le parcours s’annonce fatigant. Comme la dernière fois, je prends un départ assez lent, nous avons plus de 6km à parcourir dans la boue et j’ai peur de me cramer trop vite.

cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains-0459.JPG  cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains-0468.JPG

 Cependant je regretterai encore mon choix car, même si c’est très agréable de remonter tout plein de filles, je ne me suis jamais mis dans le rouge… Or sur un cross, on finit en général toujours mal en point. Les dernières mauvaises expériences en cross m’ont véritablement vaccinée et donc impossible de démarrer en boulet de canon dorénavant.  Le parcours consistait en 1 petite boucle et 3 grandes boucles sur l’hippodrome, avec tout de même un léger faux plat montant pas bien méchant et donc également un petit faux plat descendant très agréable.

cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains 0490 

A chaque tour Julien et Gerard m’encouragent, je remonte petit à petit, je me sens bien même si le rythme n’est pas très élevé. Il faut souvent prendre les extérieurs afin de ne pas sombrer dans la boue qui ressemble dorénavant à des sables mouvants. J’ai même parfois l’impression qu’on est plusieurs à zigzaguer pour trouver le « meilleur » chemin afin de ne pas gaspiller notre énergie. Les kilomètres défilent, j’accélère vraiment dans la dernière et je me sens toujours bien, c’est à ce moment vraiment que je regrette de ne pas avoir démarré plus vite.

cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains 0499  cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains 0504

Une fille stoppe net devant moi à 300m de l’arrivée, je lui donne une tape dans le dos mais elle s’arrête pour de bon. Elle venait de sprinter à 800m de l’arrivée et avait certainement mal du évaluer ses forces restantes. Je lâche tout dans les 300 derniers mètres et je remonte encore 3 féminines.

cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains-0550.JPG cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains-0552.JPG

Virginie me dira à l’arrivée « mais tu n’es même pas essoufflée ! ». Bon faut pas abuser mais c’est vrai que je ne mets pas longtemps à faire descendre les pulses. L’essentiel est fait, l’équipe est qualifiée pour les inter et c’est le principal. A ma montre le GPS indique 6700m, pas étonnant vu que l’on a pris quasi tous les extérieurs…Ca fait une sacrée différence tout de même ! Je finis en 31’53’’ et 111ème / 183….autant dire pas top, le niveau est vraiment relevé en Rhône-Alpes ! A une place près je ne suis pas qualifiée en individuel, je le suis par équipe, autant dire qu’aux inter je ferai partie des dernières…

 Photos en vrac....

cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains-0516-copie-1.JPG cross-regional-LARA-2014-aix-les-bains-0519.JPG 

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 14:24

 

 parcours-copie-1.png

 

2èmecross de la saison qui s’annonce complètement différent de celui d’Evian. Départ pour Bonneville avec Carole et Ju, en 30 minutes on arrive sur le lieu de la course et on découvre le parcours avant même de se garer : un parcours tout plat tout plat…ça ne ressemble pas vraiment à un cross, et on est un peu déçus car comme entrainement pour les cross régionaux ce n’est pas terrible. Le terrain à l’air légèrement labouré mais étant donné le parcours, j’hésite même à rester en running….mais bon faut bien « faire » les nouvelles pointes et se réhabituer à cette désagréable sensation de courir pieds nus avec des clous qui vous traverse la plante des pieds… et puis elles sont orange flashi mes pointes alors je veux les montrer !

45 min avant le départ Carole et moi allons s’échauffer. On croise les autres féminines, nous sommes nombreuses au final, une dizaine, majoritairement les élites et seulement 2 loisirs-compet, Carole et moi ;). Comme dit Gérard « on vient renforcer l’équipe… ».

  CSC 0344

 10 minutes avant le départ on fait quelques accèl et la fin de l’échauffement tout près de la ligne. 

120114_DSC-11.jpg

  Une petite photo de groupe et on se place…..tout derrière pour moi, comme d’hab., j’ai trop peur de « gêner » certaines et de partir trop vite et ainsi me cramer. Il faut dire que c’est un cross de 5660m donc relativement long pour un cross féminin, et très roulant donc ça risque de dépoter sévère. Et ce qui devait arriver arriva, j’ai fait un départ tout pourri….à ch…..il faut même dire, puisque je me fait coincer et n’arrive pas à doubler pendant les premiers mètres car les filles devant moi se trainent un peu, bref, me placer tout derrière était une très mauvaise idée.

  Après 200m je parviens à doubler pas mal de féminines, Carole et Dominique sont juste devant moi, elles ont pris un départ cool mais je m’attends à ce que Carole passe la deuxième rapidement.

1201130126.jpg

 Cette première boucle se passe. Vraiment rien de spécial à dire mis à part que le parcours est complètement plat et roulant du début à la fin avec de grandes lignes droites, de légers faux plats mais aucune relance, pas de changement de rythme, une course sur route avec de l’herbe en définitive.

  6  

Sur la deuxième boucle je me sens bien, je continue à dépasser et regrette vraiment mon départ. J’entends des encouragements, ça fait du bien. Je garderai mon rythme sur toute la course, je suis très régulière avec des passages à 4’35’’ au kilo à partir du 2èmekilomètre. Je suis contente car même avec un premier kilo en plus de 5 minutes, je réussi à rattraper un peu ce retard sans souffrir énormément.

  CSC 0354

  Petit passage près des moutons....

CSC_0355.JPG 

J’accélèrerai seulement sur les 500 derniers mètres pour tenter de gagner encore une place, manque de pot, elle ne va pas se laisser faire et me repasse devant avant la ligne…dommage, je manque encore un peu de force…Un petit signe de main à Ju è l'arrivée pour lui dire que tout va bien.

 7

 Je ne regarde pas mon chrono mais les résultats me donneront 26’10’’, 45ème fille/99 et 25ème sénior avec une moyenne de 13km/h.

  2.JPG

 

RDV aux régionaux à Aix-les-Bains le 02 février….ça laisse un peu de temps pour bosser les côtes et la vitesse !

 

 

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 10:15

 

cross-evian-les-bains-4138.jpg

Et voilà, le premier cross de la saison !

Bon ba c’est un cross donc pas de merveille, mais l’essentiel est de participer hein ?

Ce premier cross se déroulait donc à Evian-les-Bains, au parc Dolfus et fait partie du Championnat des Savoie de cross court. Le parcours est complètement en dévers et sans aucun plat…normal c’est un cross. J’arrive à 12H15, le départ est à 13H40, nickel. Je rejoins les autres filles du club. En réalité, ce sont les élites ; aucun loisir ne sera présent sur ce cross. Nous sommes 5 au total, mon résultera comptera donc « pour du beurre » pour le classement par équipe mais pas pour moi finalement, même si je n’aime pas ça, je trouve important de les faire car la vitesse ce n’est pas trop mon truc ! J’y retrouve en particulier,  Audrey et que je connais. J’avais d’ailleurs fait les championnats de France de Semi avec Fatima et Stijntje. Je fais également la connaissance de Virginie qui, petite parenthèse, a couru la veille les 6km de la Corrida des Lumières en 21 minutes et quelques…..

On part s’échauffer sur le parcours vers 13H, il ne fait pas si froid que cela, le terrain est plutôt sec. Le cross sera composé d’une boucle de départ et de 2 grandes boucles. La grande boucle comporte en particulier une montée casse-pattes à souhait…surtout quand on doit la faire 2 fois.

L’heure du départ est arrivé, je chausse mes pointes toutes neuves ;) d’un orange bien pétant ! Quelques lignes droites et on se place derrière la ligne. Le départ est donné, étonnement ça ne part pas en boulet de canon, je prends mon rythme, tout se passe bien à la fin de la petite boucle.

1412130086.jpg   1412130090.jpg

J’entends le speaker parler de la « vague bleu clair de Saint-Julien », les filles sont bien placées. Comme j’aimerais avoir leur niveau ! J. La deuxième boucle commence par une grande descente très technique à cause des virages en épingles ; après un léger dévers quasi-plat on entame la grosse montée. Elle me tue, je relance derrière mais je sens que le deuxième passage va être fatal !

 J’ai remonté quelques filles mais c’est terminé, je garderai ma place jusqu’au bout. A la fin de la première boucle on repasse par la ligne de départ, le sol est dur, difficile d’accélérer et la fatigue est bien installée. J’essaie tant bien que mal de tenir le rythme, comme prévu, la deuxième montée est tuante, plus de jus après cela…..j

1412130108.jpg

Je termine tant bien que mal en 14’38 à mon chrono mais plus de 15 minutes au chrono officiel…bizarre… Je suis assez contente de moi-même si le résultat est vraiment médiocre ;).

1412130142.jpg  

1501186_10203508931783044_1289654513_o.jpg 

cross-evian-les-bains-4395.jpg

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 10:57

 

Cette course faisait partie des courses inscrites au calendrier du club, et nous étions assez nombreux à y participer, soit sur le 6km soit sur le 11.7km. Les autres sont partis à Vénissieux pour un 10km. Vu ma dernière expérience sur 10km, j’ai préféré attendre un peu et gagner en vitesse grâce à de courtes courses ; le 6km de Vetraz était donc parfait. En plus Vénissieux, c’est loin…

La course est à 9H30 pour le 6km et 9H45 pour le 11.7km. Ma belle-sœur m’a ramené hier de Lyon une excellente brioche aux pralines, elle tombe donc à pic pour mon petit déj ce matin. Je teste de ne pas me lever 4H avant le départ pour manger et assurer une bonne digestion ; je me lève et déjeune 2H avant. J’espère que cet essai sera concluant (il s’avérera que non…).

Vetraz est juste à côté d’Annemasse donc on y est en moins de 30 minutes. Il est 8H et pourtant rien n’est encore installé. On va se réchauffer dans un café en patientant. Puis vers 8H45 on rejoint la salle centrale ou je retrouve les autres athlètes de Saint-Ju. On est très nombreux, Sylviane me remet mon drossart….ils sont super bien organisés ici !

 

À 9H je pars m’échauffer ; j’aurais préféré avoir 40 minutes devant moi mais bon…je commence seule puis les autres arrivent et je poursuis mon échauffement avec eux…enfin du moins pour 10 minutes. Mon estomac se retourne pendant le footing, mauvais présage pour la course ça…je passe les détails mais la brioche aux pralines n’a pas eu le temps d’être assimilée . J’ai bien mal à l’estomac mais comme on me dit, le point positif c’est que pour la course ça devrait aller…

Après la fin de mon mini-échauffement, je vais m’aligner avec les autres au départ. Au coup de feu, je démarre cool (pas envie de me retrouver à quatre pattes sur le bas-côté) je rattrape Sylviane juste devant moi et nous ferons la course ensemble sur presque 3km. Au premier kilomètre on repasse devant la ligne de départ, je fais signe à Julien que j’ai encore bien mal au ventre. On passer le premier kilo en 4’13’’ et d’un coup je me sens mieux, voire très bien. Je ralentis un peu car on m’a annoncé une côte TERRIBLE et qu’il fallait donc en garder pas mal sous le pied. Je passe donc le 2ème kilo en 4’28’’. Je me sens super bien, le parcours est très sympa, on enchaine faux plats et descentes, mon rythme est bon, je suis super contente, je souris et remercie même les personnes qui nous encouragent sur le côté. Sylviane commence à respirer plus fort, je me sens bien donc je poursuis sur mon rythme en la laissant un peu derrière et je commence à remonter du monde. Comme c’est agréable !

   

course-colline-vetraz-2013 1163

 

Un mini passage en bordure de forêt et on attaque la grosse montée. Finalement elle me paraitra assez facile, on m’en a dit tellement de choses que je me suis imaginé une montagne. Je vais la commencer avec un coureur qui m’encourage et me dit qu’après c’est plus d’un kilomètre de descente totale jusqu’à l’arrivée. Cool, j’espère juste que mes jambes n’en auront pas pris un sacré coup et que je n’aurais plus de jus pour accélérer. Finalement le coureur va bien ralentir et je poursuis seule jusqu’au somment, toujours en souriant. Je vois Véronique devant moi à 200m, je ne pense pas pouvoir la rattraper maintenant mais je suis contente de ne pas être très loin d’elle. Une autre coureuse de Saint-Julien est à sa hauteur mais marche. La montée se poursuis toujours et je prends énormément de plaisir sur cette course, je suis super facile et ça fait du bien d’être à ce point à l’aise. La grande descente est enfin là, j’accélère mais à mi-chemin, je sens qu’on me rattrape. A 150m derrière moi, je vois Sylviane et une autre coureuse.

course-colline-vetraz-2013 1176

 Je poursuis dans ma lancé en allongeant encore un peu la foulée. Un petit virage à gauche et un bénévole à la circulation me crie que c’est le mauvais chemin…….ba oui ok mais il aurait peut-être fallu me montrer le bon chemin avant…..bref petit demi-tour, on relance et quelques centaines de mètres plus loin, c’est l’arrivée. Je vois l’arche et lâche les chevaux.

course-colline-vetraz-2013-1183.JPG

Une petite montée avant la ligne et c’est terminé. On m’annonce 2ème sénior en 29’19’’. Grande surprise et satisfaction pour une course dans laquelle je me suis sentie aussi à l’aise. Je regarde mon Garmin que j’ai encore oublié d’arrêter, sitôt la ligne franchie, et je remarque qu’on a couru en fait 6.34km…ce qui explique que j’ai trouvé ce dernier kilo bien long. Quoiqu’il en soit, ça fait du bien au moral. Mais du coup on doit attendre les podiums qui se feront super long à attendre, puisque nous ne serons récompensés que vers 11H. Une chose super c’est que des crêpes sont offertes gracieusement ! je n’en profiterai pas, préférant laisser ma part à Julien qui a beaucoup de courage à se lever aussi tôt un dimanche matin pour m’accompagner à une course, prendre plein de photos, m’encourager, attendre dans le froid, et subir à nouveau l’interminable attente des podiums. Dans tous les cas, Saint-Ju a été bien représenté en obtenant au moins 8 podiums…

course-colline-vetraz-2013-1195.JPG

 

 Encore un bouquet de fleurs pour les filles et du vin avec un reblochon pour les garçons.....y'a pas de justice je vous dis...

 

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 10:34

 

En route vers Versonnex, petite commune de l’Ain en ce dimanche après-midi très instable. Au programme, un cross de 6km pour les femmes (2 boucles de 3km) et 9km pour les hommes (3 boucles). Mais avant les courses des enfants.

Il pleut sur la route, le terrain risque d’être bien gras, d’autant plus que la majeure partie de la course se déroule en forêt et sous-bois. Les pointes ne sont malheureusement pas les bienvenues étant donné que 2 km se font sur route et graviers.  

Sur place il pleut toujours mais cela semble se dégager. On regarde les courses des enfants, du super-microbe aux minimes. C’est très rigolo, ils ont la pêche ! Le soleil est de retour, mais pas pour longtemps, il repleut et je pars m’échauffer sur le parcours, je vais faire la première boucle de 3 km.  Comme on s’y attendait, le terrain est terrible, ce n’est pas de la boue mais des marres de gadoue. Je me dis que le plus simple quand la course sera lancée c’est d’aller en plein dedans puisque de toute façon on finira crades de chez crades. Je finis par quelques lignes droites, montés de genoux et talons fesses.

Pour une fois, j’ai fait un long échauffement, je ne me sens pas au top, mais sitôt mes multicouches retirées je me sens bien plus légère et plus en forme pour attaquer. Je n’ai pas vraiment d’objectif sinon de me faire plaisir et de retrouver goût aux courses et surtout un peu de confiance. Le départ tarde à être donné, le déluge est là, je suis frigorifiée dans mon petit short et débardeur.

 Je prends un départ assez lent, surtout dû au fait que étonnement ça ne part pas très vite devant et je suis vite bloquée dans le peloton. Je zigzague pour m’en sortir mais je perds de précieuses secondes. Peu importe, je suis là pour me faire plaisir, et ça marche puisque je remonte facilement beaucoup de coureurs. Arrivés dans la forêt je me sens super bien, je n’évite absolument pas la boue et gagne beaucoup de temps par rapport aux autres qui sont bien hésitants et précautionneux. Je double une féminine qui n’apprécie pas et me repasse devant, mais ralentit juste après ; je la redouble, j’ai vraiment la patate mais elle apprécie encore moins et me repasse devant avec un bon coup de coude dans mes côtes au passage…. Je suis très en colère et lui fait un signe de mécontentement (mais rien de vulgaire hein !) en mettant un bon coup d’accélérateur pour la doubler définitivement. Je suis étonnée de ma forme, je remonte plein de coureur et je rejoins 4 filles que je vais dépasser en 1km, elles se sont accrochée et finalement je ferai le reste de la course avec l’une d’entre elles qui me colle aux talons.

8689 10203179420425466 1235193071 n1459894 10203179420305463 423951556 n

 Je n’aime pas vraiment ce genre de situation car j’ai toujours peur qu’elle se laisse « tirer » puis me double à la fin. Ca zigzague dur en forêt mais c’est extrêmement drôle de sauter de mare en mare. Sortis de la forêt on emprunte un chemin de terre qui se transforme en allée de graviers, ça casse un peu le rythme, d’autant plus que nous ne sommes plus protégés du vent et que nous nous le prenons de pleine face. Cette portion de course est la moins agréable mais rapidement on rejoint la route pour la fin de cette première boucle. Après une bonne côte ou j’arrive à pendre de la distance, on descend jusqu’à la fin de cette première boucle en passant par la zone d’arrivée. J’aperçois Julien de loin qui dégaine l’appareil photo et m’encourage à mon passage. Je suis facile, je souris même.

On enchaîne la même deuxième boucle, le terrain a été labouré, on glisse beaucoup plus. Je commence à accélérer, la fille derrière moi tient bon même si je sens qu’elle ne me talonne plus. Le dernier kilomètre va être un peu plus douloureux, je n’ai vraiment pas envie de me faire doubler, dans la monté qui nous amène à l’arrivée, on m’annonce 4ème femme….bizarre je pensais être 5ème…peu importe, j’entame la descente qui fait bien mal aux cuisses et sprinte à l’arrivée. Je termine en 28’40’’, 4ème féminine et 2ème SEF.

1459268_10203179420185460_506579240_n.jpg

 996649_10203179423945554_1377127707_n.jpg

 Je suis très contente vu le parcours et mes récentes expériences, je me suis un peu réconciliée avec les courses.

De manière générale, cette course est très bien organisée, on choisit son lot à l’inscription, sac, tee-shirt, coupe-vent,… je choisi un coupe-vent sans manche. Je déplore juste que pour les récompenses du podium, les filles aient des bouquets de fleurs alors que les garçons se voient offrir 2 bouteilles de vin, dont un magnum……Cependant, nous avons également reçu une invitation au centre aquatique de Vitam, juste à côté de l’appart.

 1395346_10203179425185585_1773140029_n.jpg 

1396003_10203179427225636_588896965_n.jpg

Cette semaine va être light au niveau entraînement, d’autant plus qu’un autre 6km sur route, beaucoup plus vallonné,  m’attend le we prochain à Vétraz-Monthoux. Mais il faudra bien garder en tête de se faire plaisir ! 

 

 

 

 

 

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 14:57

C’est l’automne, il fait froid, mais quel bonheur de retrouver les cross ; ces superbes courses qui ne sont que souffance…

Le premier de la saison que j’ai fait est celui de Saint-Genest, juste à côté de Saint-Etienne. Non, je n’ai pas fait tout ce trajet pour un cross (ça va pas la tête) mais j’ai profité d’un déplacement ce WE et ainsi  j’ai joins l’utile à « l’agréable ». Il s’agissait d’un cross en petit comité, organisé par le club Coquelicots 42. Petit cross mais organisation plus que parfaite et inscription gratuite…

Après quelques jours un peu stressant, reprise des cross oblige, nous avons pris le chemin du stade et sommes arrivés aux alentours de 14H, les courses des enfants étaient en cours. Après une inscription rapide et, j’insiste, gratuite, petite reconnaissance du parcours.

Conclusion : un cross ce n’est pas plat mais là c’est de l’alpinisme !! Plus sérieusement, le parcours à réaliser consistait en une énorme monté et énorme descente (forcément…). Donc une côte qui n’en finit pas épuisante et pas de relance… ça promets…

15H, les filles s’alignent au départ pour enchaîner les boucles sur 3800m.

Pan ! Ça commence par un magnifique faux plat pour nous préparer à gravir la « montagne » qui se profile devant nous. Les filles sont super rapides, elles partent très vite, je suis scotchée. Je ne tente pas de m’accrocher, c’est peine perdue, je vais juste me tenir à faire un bon temps et profiter de cette expérience.

Pour résumer la course, j’ai cru mourir ; la première boucle s’est plutôt bien passée, j’ai doublé une vétérane (me semble-t-il) mais la côte m’a littéralement achevée, sitôt la descente entamée, plus de jus…au démarrage de la deuxième boucle, grosse envie d’abandonner. A la fin du fameux faux plat je vois Julien qui m’encourage, je suis pitoyable, je fais du sur-place, j’ai la rage de vaincre mais j’ai envie de marcher ; alors je me donne ce défi, ne pas marcher, sauter sur place s’il le faut mais ne pas marcher, ne jamais baisser les bras. Au cours de la monté, la vétérane que j’avais précédemment doublée repasse devant, elle m’encourage en me doublant. J’ai envie de la remercier mais je n’y parviens pas, je suis à l’agonie. Enfin la descente qui m’amène à l’arrivée, j’essaye de faire bonne figure sur la ligne droite de 100m juste avant d’en terminer et je me retiens aux barrières pour ne pas tomber ; les filles sont vraiment fortes, j’ai encore du boulot. Finalement je finis en 18’19’’ pour 3610m au Garmin (3920m annoncés), soit du 12,8km/h sur ce cross plus que difficile donc je ne suis finalement pas si mécontente et j’ai bien fait de m’accrocher et ne pas abandonner en cours de route.

Un premier cross laborieux mais riche d’enseignements. J’espère, si ma périostite se fait un peu oublier, pouvoir ressortir les pointes très bientôt et profiter de ces séances importantes pour les courses sur route à venir.

 

                                 2012-11-18-Cross-Coquelicot-St-Genest-Lerps-373.JPG

 

                                 2012-11-18-Cross-Coquelicot-St-Genest-Lerps-374.JPG

 

 

 

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 09:52

 

Quelques photos trouvées sur internet....pas toujours à mon avantage mais bon, un peu de transparence tout de même !

 

Nancy-0248.jpg

 

                                                                       J'ai vraiment hésité à la mettre celle là

 

 

Nancy_2012-10-07_11-40-31_1.jpg

 

Enfin l'arrivée...

 

Nancy_2012-10-07_11-40-32_0.jpg

 

                                                                                   Mes bras font n'importe quoi...

 

Nancy_2012-10-07_11-40-32_1.jpg

 

                                               Plus le corps est faible plus il commande, plus il est fort plus il obéit

 

 

 

 

Published by lolbee - dans Compétitions
commenter cet article